Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Retrouvez-moi ici

   

mamanwhatelse@gmail.com

  

Publié par Mamanwhatelse

Dans un mois, cela fera très exactement un an que je ne travaille plus.
Un an que j'ai quitté un job qui ne me convenait plus, après une réflexion plus qu'intense.

Qu'ai-je fait de cette année?
La question me faisait jusqu'à présent suffisamment peur pour ne pas l'évoquer.
Mais pour être honnête avec moi-même, il faut que j'accepte de me la poser.

Alors ils sont passés où ces 11 derniers mois?
Je n'ai pas lu les 20 bouquins que j'avais en retard, ni fait le tour des 45 boutiques repérées depuis un bail.
Je n'ai pas non plus mis à jour mes albums photos papier (je crois d'ailleurs que je devrais arrêter avec ça, je n'arriverais jamais à rattraper les 5 dernières années de retard....). 
Je n'en ai pas profité pour me remettre à la couture (même si ça ne saurait tarder depuis mon dernier atelier). 
Je n'ai pas non plus couru les dernières expos en vogue à Paris ni vu les derniers films du moment au ciné.

Non, pendant ces 335 jours qui se sont écoulés (bien sûr) à la vitesse de la lumière, j'ai pris mon temps.
Flâner, savourer le temps libre, se laisser vivre, ne plus avoir d'horaire (juste les incontournables 8h30 & 16h15 pour l'école).
Récupérer mes enfants tôt, jouer avec eux en rentrant le soir, leur faire de bons petits plats (même si les pâtes restent un it menu incontournable), arriver à les coucher tôt (19h40 reste un record non réitéré!).
M'occuper de la maison, faire les courses, ranger, organiser, administrer, gérer.
Arrêter de courir après le temps, arrêter de se dépêcher le matin, arrêter de se dépêcher le soir, arrêter de vivre avec une montre dans l'estomac.
Voilà mon luxe depuis près de 11 mois.

Un luxe, car oui j'aime ma vie à la maison. J'aime être chez moi, gérer mon quotidien de femme, mon quotidien de maman.

En écrivant cela, j'ai comme l'impression d'énoncer un interdit, de briser un taboo.
Sûrement parce que vouloir s'occuper des siens à plein temps est vu pour une femme comme un renoncement à un épanouissement plus complet.
De mon côté, je ne renonce à rien : je comble surtout un énorme vide que j'avais depuis la naissance des kidswhatelse, ce besoin de m'occuper d'eux, de leur donner du temps autrement qu'entre 2 bains ou 2 diners.

Je déteste l'expression femme au foyer parce qu'elle est synonyme d'inactivité dans l'esprit des gens.
Or je suis loin d'être inactive. 
Une femme au foyer est capable d'exercer plus de métiers que n'importe qui d'autre : gestionnaire de stocks/commandes/planning, banquière, comptable, infirmière ou pédo-psychiatre, cuisinière, logisticienne, informaticienne... sans oublier chef d'entreprise (qui fait tourner la baraque, hein??!).
Je suis tout cela à la fois et j'aime ça. Où est le mal? Je n'en vois pas.

maman_vintage_carte-p137673863555418817envwi_400.jpg
Je n'en vois pas, et pourtant, ce mal je l'entends.
Je l'entends à longueur de journée, dans les questions posées qui reviennent si souvent : "et tu ne travailles pas? tu ne comptes pas rechercher un nouveau job? ah oui mais quand alors?"...
J'ai l'impression d'être sur le grill à chaque fois. 
Comme si il n'était pas permis de rester chez soi, comme si l'épanouissement d'une femme ne passait que par le travail...

En ayant occupé les 2 positions, celle de la maman qui travaille non stop et celle de la maman à la maison, je me rends compte combien la situation de la femme, de la mère est ambivalente, contradictoire :
- Tu travailles? Ah oui mais alors tu ne t'occupes pas assez de tes enfants, tu es une mauvaise mère.
- Tu ne travailles pas? Ah mais tu n'es pas heureuse, il te manque quelque chose dans ta vie.

Je ne pense pas que l'épanouissement personnel soit une question d'activité professionnelle ou non.
L'épanouissement personnel est lié à nos émotions, à nos envies du moment.
On peut être épanouie dans son travail pendant un temps, puis la vie avançant on peut aussi avoir de nouvelles priorités, ressentir le besoin de se recentrer sur soi, sur sa famille. 

C'est mon cas aujourd'hui. Je me sens bien chez moi. Ma situation me convient.
Mais je sais que la vie tourne, que mes envies changeront, comme elles ont déjà changé.
Rien n'est figé à jamais, tout évolue.
Il faut juste savoir s'écouter, trouver le bon moment et passer à autre chose.
Je ne sais pas ce que l'avenir me réserve pour les 11 prochains mois.
Mais je suis certaine d'une chose : c'est que là où je serais, je serais épanouie et fière de ma situation. 

EDIT : je vous conseille vivement de lire le billet de doudette sur la question des choix assumés qu'elle a écrit suite à mon billet! Riche en éclaircissements!

 

Rendez-vous sur Hellocoton !


Commenter cet article

MonActionnariat 02/04/2017 22:56

Retour d'expérience toujours d'actualité, merci pour ces mots très justes :)

Elisabeth 20/04/2016 17:50

J'aime bien cette façon d'expliquer, que les envies changent avec le temps qui passe. C'est rassurant en plus de ça :)

Violeta De Rueda 04/03/2016 16:42

Je me retrouve tout à fait!

Marie-Maguelone 20/01/2016 12:16

Oh là!! Comme à la fois je me retrouve te comme je pense aussi qu'on est différente! Car oui les mamans à la maison ne sont pas toutes identiques!!
En fait, moi aussi j'ai arrêté de travailler, penses-tu j'ai démissionné! Alors là je te dis pas, le regard des autres, de mes proches d'abord et ensuite de l'entourage... Mais bon, je travaille quand même un peu car je ne voulais qu'on croie que je me tourne les pouces, et surtout pour rassurer mon époux. J'ai démissionné car je souhaite passer micro-entreprise et je voulais avoir du temps pour mettre cela en place et moi aussi je m'éclate à la maison!!
Même si des fois je n'en peux plus, j'ai trouvé un rythme qui me va. Mais qu'est ce que la société actuelle me gonfle avec ce regard sur les mamans à la maison! J'entendais ce matin une allemande à la radio dire qu'n France on a décomplexé le fait de travailler pour les femmes... Oui, mais quand elles décident d'arrêter, ce n'est pas aussi facile qu'elle le disait!!
Bon, j'ai adoré lire ton article et je te souhiate plein de belles choses pour les jours, semaines et mois à venir!

mamandouceur 31/05/2013 10:17

En lisant ce billet, je me suis totalement reconnue. C'est ce que je vis en ce moment,je tente de quitter mon travail qui ne me convient plus. Et de la même manière, lorsque j'ai laissé mon bébé en
janvier chez la nounou, je sentais que je le faisais complètement à contre-coeur et aujourd'hui encore, même si je sais qu'il y est bien. On ne devrait pas avoir honte de vouloir s'occuper de sa
famille, ni devoir sans arrêt se justifier de nos décisions d'être à un moment, une maman à temps plein. Le temps passe si vite, c'est lorsqu'ils sont petits que nous devons leur donner les bases,
amour, confiance, cadre pour grandir sereinement. C'est aussi l'occasion de se recentrer, de revenir à l'essentiel. :)

Mamanwhatelse 31/05/2013 18:34



+1 tu as très bien résumé ce que je pense!



labeautedesmarmottes 21/05/2013 19:11

merci de ta réponse :)

Mamanwhatelse 30/05/2013 22:24



de rien!



labeautedesmarmottes 20/05/2013 22:38

Bonjour,

Je viens de lire le dossier hellocoton sur les mères au foyer et j'en ressors avec un état d'esprit... plutôt déprimé et énervé :(

Je m'explique : j'ai l'impression que quoi fasse la femme, elle sera forcément dénigrée. Comme tu l'as mentionné dans ton article :
- si tu restes chez toi t'as plus de vie (?)
- si tu continues à travailler, tu négliges tes enfants (?)

Alors certes dans les deux cas c'est exagéré mais à chaque fois j'ai l'impression qu'il y a deux clans, d'un côté les mères au foyer, de l'autre les mères qui travaillent, et que ces deux clans ne
peuvent pas s'entendre parce que l'autre représente son contraire?

Enfin je me pose la question du rôle du père. Parce que dans tous les articles on parle beaucoup de la mère, de sa place dans l'éducation de l'enfant tout ça tout ça... Et le papa, il fait quoi là
dedans? A part travailler pour ramener de l'argent? Au final il n'y a pas tant d'articles où il est dit que le choix de travailler (ou pas) était un choix commun entre les deux parents...
(de plus personne n'irait dire à un père qui bosse qu'il se prive de son enfant grrrrrrrr!)

Bref, c'était le commentaire d'une nullipare qui se demande bien comment elle fera le jour où ce statut changera ;o)

Merci de cet article ^^

Mamanwhatelse 21/05/2013 10:54



Ici Papawhatelse m'a encouragée dans mon changement de vie, il a été là pour me soutenir et admet que pour l'équilibre de la famille, c'est vraiment une situation
agréable....
Tu as raison, il y a 2 camps et réunir les 2 c'est très compliqué, peut-être parce que chacun de leur côté envie l'autre.... 



Mo 16/05/2013 10:33

Moi je suis d'accord, je suis riche de mon temps ... de ce temps partagé avec mes enfants, mon chéri et puis ce temps passer à aimer et pas à courir ... ce n'est pas une chance non c'est un choix,
non les vacances à l'autre bout du monde pas pour nous, non les restos on les compte (quoique) oui on fait attention mais pour avoir le plaisir de voir mes ptits poussins devenir un peu plus grand
chaque jour !
c'est agréable de lire quelqu'un qui ressent la même chose ...

Mamanwhatelse 21/05/2013 10:55



le plus important c'est de l'avoir choisi et de ne pas subir la situation...
Je suis bien dans mes baskets à la maison même si je sais que ça n'aura qu'un temps, alors je profite à fond pour eux, pour moi.... 



* caroline * 23/10/2012 19:04


Maman au foyer de longue date et ancienne maman-qui-travaille-à-l'extérieur, je m'éanouie largemetn plus dans mon rôle de mamn au foyer!


J'aime m'occuper de mes enfants, mon mari, ma maison... vivre en décalé avec les autres (pouvoir faire ses courses le matin la semaine et ne pas être dans le rush du samedi après-midi par
exemple), pouvoir aller faire les boutiques quand bon me semble, du ménage à faire? ça attendra demain... il fait beau? on va balader... on gère son emploi du temps comme bon nous semble et c'est
trop le top! et le plus c'est qu'on a de compte à rendre à personne, pas de patron derrière ton dos, pas de clients qui te hurle dessu pour un rien!


On a quand même une certaine pression, un sentiment de vouloir être parfaite sur tous les fronts, mais c'est le jeu...


Par contre c'est certain qu'on n'est pas bien vu par la société... on est traitée de faignasse alors qu'on n'arrête pas une minute, mais je m'en fout! je ne voudrais reprendre mon emploi pour
rien au monde!


VIVE LES HOUSEWIVES !!!! ^.^

Mamanwhatelse 25/10/2012 11:31



La liberté, c'est vraiment le mot qui caractérise notre situation... c'est une chance de pouvoir en profiter quand on peut se le permettre financièrement!



Louison 23/10/2012 18:23


bravo! J'ai eu exactement les mêmes reflexions que toi il n'y a pas si longtemps. Mon arrêt n'a pas complètement été choisi (nous avons décidé de partir à l'étranger et du coup je ne peux pas
bosser pour l'instant) et après avoir lutté, je me sens complètement bien et surtout chanceuse de pouvoir m'occuper de mes petits bouts!

Mamanwhatelse 25/10/2012 11:31



J'ai décidé moi-même de mon arrêt, mais les conditions extérieures n'étaient plus réunies pour que je continue sereinement : +2h de route par jour, un boulot qui ne plaisait pas, une
mauvaise ambiance... bref toutes les conditions étaient réunies pour que je saute le pas!



lexou 23/10/2012 13:08


je t'envie, de pouvoir vivre ces moments la, de pouvoir en profiter, juste les regarder grandir, les dorloter, on devrait toutes en avoir le droit à une jolie pause comme ca!

Mamanwhatelse 25/10/2012 11:29



Poir ma part c'est une question d'opportunités, j'ai vu le moment arriver, j'ai sauté dessus!!!



keju 23/10/2012 11:30


Merci pour ce billet, je me retrouve beaucoup dans tout ce que tu as écrit. Tu as mis les mots sur ce que beaucoup n'ose pas dire. J'ai aussi quitté mon boulot hyper stressant dans un cabinet
d'avocat en donnant ma démission il y a 1 an et demi pour épauler mon conjoint qui a monté sa boite. Du coup, je travail à la maison et je ne suis plus en train de courrir tout le temps. C'est
sur que c'est stressant mais là c'est pour "nous". J'ai l'impression de retrouver mes enfants, je suis heureuse d'être là pour eux, plus disponible. Aller les chercher à l'école, leur préparer
leur goûter...Tu as raison, profitons de ce luxe tant que cela est possible ;)

Mamanwhatelse 25/10/2012 11:28



Profitons de ce luxe et offrons ce confort à nos enfants quand on le peut! Je devenais aigrie et aggressive avec mon boulot, ils ont retrouvés une maman calme et épanouie, et je crois
qu'ils apprécient!



hiéléna Cyclo 23/10/2012 11:25


Je suis au chômage puis passée en invalidité depuis plusieurs années.


Je suis donc mère au foyer mais pas par choix au départ. Ce jugement dont vous parlez me pèse, et parfois je ne sais pas quoi répondre quand on me demande ce que je fais dans la vie. 


Pourtant, je commence à aimer cette situation, et je m'organise de mieux en mieux pour faire de plus en plus de choses agréables et épanouissantes.


Peut être que dans quelques temps, j'assumerai mieux mon statut, mais l'expression "mère au foyer" n'est vraiment pas glorieuse dans la tête des gens !

Mamanwhatelse 25/10/2012 11:24



Le plus dur effectivement c'est de trouver la réponse à toutes ces questions qu'on nous pose continuellement... mais plus on assume la situation, plus la réponse devient
facile...



Emilie 23/10/2012 09:23


A l'heure ou tu fêtes ta première année de bonheur à la maison, je reprends le jour même mon travail après 10 mois de congé parental... Dur, dur!

Mamanwhatelse 25/10/2012 11:23



alors comment se sont passés ces premiers jours? Tu trouves ton rythme?



Marjoliemaman 23/10/2012 09:20


Je rejoins complètement Doudette, je ne pense pas que nous soyons jugées par les autres mais que c'est notre propre regard et nos propres angoisses qui nous mettent une certaine pression. Comme
pour les histoires de poids finalement. La vie est longue, la vie est courte, vivons-là comme nous l'entendons...

Mamanwhatelse 25/10/2012 11:00



Je suis tout à fait d'accord avec Doudette : tout est une question de choix assumés, ce que je n'avais pas réaliser avant, et que je n'arrivais pas à avouer non plus.



Maman louzoù 23/10/2012 07:09


Je t'envie !!!! Tellement !!!!!


Je suis celle qui gagne le plus et donc qui ne s'arrêtera jamais !!!!


Ca me fait mal au coeur, élever ma 1ère n'était pas une préoccupation, mais maintenant à l'heure du 2eme, avec le recul, la très mauvaise expérience de nounou, le caractère de ma fille etc etc.
Je me dit que ce serait tellement bien ... Et puis j'ai cette envie d'élever pleinement mes enfants, sans les regarder de loin ...


Rien que d'écrire cela j'ai le ventre qui se sert !!!!


Profites, à fond !!!! 


 

Mamanwhatelse 25/10/2012 10:59



Je comprends ta situation... pas facile à gérer mais peut-être qu'avec le 2nd, tu y parviendras?



Mutti 23/10/2012 07:02


Tout à fait d'accord ! on s'épanouit pas toutes de la même manière, on peut être bien un moment à la maison puis avoir envie de faire autre chose qq années après... il n'y pas de régle ! Tu as
raison, tu es loin d'être inactive(je t'admire en fait ;) ) ! et si tu es bien dans ta peau, c'est l'essentiel et les "on dit" on s'en fout ! Moi j'ai eu du mal à trouver ce qui me convenait et
j'ai commencé le temps partiel ! Pour l'instant, ça me va bien ! Surtout que mon poste actuel me permet d'aller chercher mes filles en fin d'aprem (une à l'école, l'autre à la crèche). Mais je
change de poste en décembre et je finirai bcp plus tard, ça risque de remettre en cause mon épanouissement ... À suivre ...


Bonne journée !

Mamanwhatelse 25/10/2012 10:59



Ah le temps partiel... c'est mon idéal pour reprendre une activité mais c'est si peu répandu encore en France...



working mum 23/10/2012 06:00


Bravo! Je suis en congés parental et je prends ça comme toi pour un LUXE malgré les questions.... je sais qu'un jour je vais devoir travailler alors je profite de cette PAUSE pour profiter de ma
fille et du temps!!

Mamanwhatelse 25/10/2012 10:58



voilà! quand on sait que cette période est transitoire, on en profite d'autant plus et on savoure!



AppelezMoiDoris 22/10/2012 15:55


Et ben moi je t'envie !! Je n'ai jamais trouvé de "vocation", je bosse avec mon père car j'ai pas mal d'avantages mais si je pouvais faire comme toi, je le ferai sans hésiter !! Tu as de la
chance et c'est tant mieux si tu as le recul nécessaire pour t'en rendre compte et apprécier !! Profite et savoure chaque jour !!

Mamanwhatelse 25/10/2012 10:57



Merci beaucoup!!



Carole Nipette 22/10/2012 15:32


J'ai toujours crié haut et fort que je voudrais ne pas travailler donc forcément je serais mère au foyer puisque je suis maman :) pour moi ça n'a jamais été un tabou, tout est une question de
choix assumé. Bon tu ne parles pas de l'aspect financier car pour moi ça reste soit une chance que tu peux te permettre, ce qui semble être ton cas, soit un truc imposé parce que tu ne trouves
pas du tout de travail et pourtant il faudrait que tu travailles pour vivre...


pour moi c'est clair que financièrement, si je peux arrêter demain, j'arrête, je ne réfléchis même pas mais pour le moment ce n'est qu'une utopie... cette semaine imprévue passée à la maison m'a
encore renforcée dans mon sentiment mais :(


 

Mamanwhatelse 25/10/2012 10:57



Effectivement c'est un choix qu'il faut pouvoir assumer et le billet de doudette l'explique très clairement.
Côté finances, je me suis donnée les moyens en amont de pouvoir réaliser ce projet pendant quelques mois : je sais depuis le début que cette période aura une fin, je le vis et j'en
profite d'autant plus. 



beauchemin 22/10/2012 15:22


comme ça m'a donné envie en lisant vos mots ce matin... c'est malheureusement un luxe que je ne peux pas me permettre ( financièrement) mais j'adorerai arreter de courrir et de raler, profitez de
mes enfants et ne plus les bousculer...Vous me faites souvent réfléchir et j'adore ça... merci...


 

Mamanwhatelse 25/10/2012 10:55



Je me suis donnée les moyens financièrement de pouvoir m'offrir ce luxe pendant quelques mois, mais cela n'aura qu'un temps : je retournerais travailler bientôt, mais je redéfinirais la
place de ma vie professionnelle avant!



Marie Grain de Sel 22/10/2012 14:26


Pfiou ! C'est marrant, moi aussi je pensais à tout ça ce matin... Moi ça fait maintenant 10 mois et ces mots, ce bilan, j'ai peur de l'écrire ou de le dire à haute voix. Même si je commence à
réaliser que je ressens un peu les mêmes choses que toi. Ben c'est cool ;-) Ta décision était donc la bonne !

Mamanwhatelse 25/10/2012 10:54



L'écrire permet de crever l'abcès et d'assumer son choix, chose que je n'avais pas faite avant... je suis presque soulagée!



missbrownie 22/10/2012 14:18


Moi aussi, j'aime être chez moi depuis 21 mois.


Mais mes collègues me manquent parfois

Mamanwhatelse 25/10/2012 10:53



Je comprends... mes collègues de mes anciennes équipes me manqueraient aussi, mais dans mon dernier boulot, l'ambiance était tellement exécrable que jamais je ne repense à eux!!!



Soma 22/10/2012 14:03


Qu'il est difficile de trouver un équilibre... et notre position de femme, de mère nous oblige régulièrement à être ds l'ambivalence ! L'envie à la fois de s'occuper de nos enfants, ms aussi
d'avoir une activité. L'équilibre des 2 est souvent difficile, parfois impossible : alors il faut choisir !!!
Effectivement, qqsoit la décision, le regard des autres reste négatif et tu décris très bien cela dans ton blog.
Pour ma part, parce que j'ai un diplome non négligeable, je DOIS travailler pour ne pas le gaspiller... Mais en réalité, je suis contente d'avoir fait une parenthèse (imposée par l'expatriation)
et je ne regrette pas...
Retour à Paris l'été prochain, il faudra (pour des raisons financières) que je retourne bosser en espérant trouver un équilibre acceptable entre ma vie pro & familiale....
Des bisous à toi
Soma

Mamanwhatelse 25/10/2012 10:52



Moi aussi j'ai un diplome non négligeable et j'ai souvent entendu "et tes études alors? c'est gâcher de rester chez soi!"... en voilà une vision étriquée de la vie....



Lilie 22/10/2012 13:49


Je me pose de plus en plus la question d'arrêter de travailler pour m'occuper de mon Petit bonhomme (en espérant avoir un 2ème enfant bientôt) !!


J'en ai marre de speeder le matin pour l'emmener à la garderie et de recommencer le soir pour le bain, le repas, ... sans vraiment profiter de lui !! Et en étant stressée tout le temps et avec
les pleurs presque tous les soirs à cause de la fatigue de chacun !! Même le papa se pose la question pour moi !!!


Je crois qu'on va y réflécher plus longuement et ton expérience est très motivante !! Tu as l'air épanouie et en adéquation avec tes besoins actuels de femme !! Merci !!

Mamanwhatelse 25/10/2012 10:51



C'est effectivement une décision que si prend à 2 et qui implique des sacrifices... ça prend du temps pour faire son choix, mais ça vaut vraiment le coup de se poser la
question...



Astrid (my parade) 22/10/2012 13:36


Ceux qui pensent qu'une femme au foyer est inactive ne doivent être ni des femmes ni des mères...
Moi j'aimerais bien passer à mi-temps. J'aurais plus de temps pour mes filles, pour ma maison, mon mari, moi. Et j'aurais malgré tout un p'tit truc à côté... Mais pour le moment je ne peux pas. A
terme peut-être ?


 


L'important c'est que toi tu sois bien. Si ta vie telle qu'elle est actuellement te convient, peu importe ce que les gens peuvent dire ou penser. A dire vrai, j'suis même sûre que beaucoup
t'envient...

Mamanwhatelse 25/10/2012 10:50



mi-temps ou 4/5ème c'est un rêve pour moi aussi : arriver à concilier les 2, boulot et famille, mais c'est si peu développé et mal vu en France...



so 22/10/2012 11:37


holala y a pas à culpabiliser moi je bosse plus depuis 2 ans (youpiiiiii) j ai arrété j étais enceinte et là mon fils a bientot 16 mois et il n est pas question que je reprenne je compte remettre
un bébé en route dans un an à peine donc ca risque de durer cette histoire et je m en fiche je veux etre la pour mon bébé et les autres à venir (si il y en a) sans avoir de compte à rendre a qui
que ce soit, mon mari et moi sommes restaurateus ce ne sont pas des métiers fait pour avoir des enfants les horaires sont impossibles... je pense que lorsque que l on peut se le permettre
financierement et ben faut le faire et dire M.... aux gens!! et puis la majorité des gens detestent leur boulot et sont des envieux qui reveraient d etre à nos places...

Mamanwhatelse 25/10/2012 10:50



c'est pas faux... la jalousie y est pour beaucoup aussi dans cette histoire...



Sophie-Mum 22/10/2012 11:14


tu sais moi je boss et parfois j'aimerais prendre le temps avec les enfant ne pas rentr a 18h30 géré les devois les bains le manger oui aussi avec des pate ou purée lol et a 19h30 max la petite
est au lit et a 20h40 le grand est au lit et je me pause enfin...

Mamanwhatelse 25/10/2012 10:49



ah le marathon du soir.... il ne me manque vraiment pas celui-là!



Nanette 22/10/2012 11:09


Tes mots sont très justes. J'apprécie chaque jour de travailler de la maison et à mon rythme.


Aujourd'hui, quand je sors pour travailler, ça reste un plaisir et je n'y vais jamais à reculons... Est-ce que Papawhatelse t'aide un peu ? Je te demande ça parce qu'ici, le partage des tâches
est un sujet qui fâche... et qui plombe mon quotidien et mon moral...

Mamanwhatelse 25/10/2012 10:48



Oui Papawhatelse est très présent et prend bien le relais le week-end. Et cette nouvelle organisation lui permet de plus pouvoir se consacrer à son boulot la semaine et du coup de ne plus
avoir à travailler le week-end de la maison pour rattraper son retard!



Lucky Sophie 22/10/2012 10:53


Tu as complètement raison, c'est comme si sous prétexte qu'on a tout fait pour être une super working gril, on n'avait pas le droit de se poser quelques temps pour être avec eux !

Mamanwhatelse 25/10/2012 10:47



On nous reproche presque d'avoir fait des études!!!!



Expressions d'enfants 22/10/2012 10:15


Tu as écrit à la perfection ce que j'essaie de dire depuis quelque temps.


Je suis heureuse à la maison depuis maintenant 10 mois et personne ne me comprend. J'aime mon travail. Mais j'aime aussi cette longue parenthèse qui durera le temps qu'il faudra et qui me permet
de m'occuper de mes enfants.


Une chose est sûre : je ne dirai plus jamais qu'il est plus fatigant de travailler que d'être "mère au foyer"... Il m'arrive de me dire que c'était du repos d'aller travailler tous les jours.
Mais je ne referai pas marche arrière pour le moment.

Mamanwhatelse 25/10/2012 10:47



assumer ses choix, c'est là l'essentiel!!!!



Notre Bulle à Nous 22/10/2012 10:15


Très très vrai cet article, parce que je m'y retrouve.


C'est un vrai plaisir de prendre le temps de leur donner le bain en ayant rien d'autre en tête que le plaisir d'être avec eux. Je crois qu'avant, pendant le temps du bain je préparais dans ma
tête une réunion ou un enretien... Bref j'étais physiquement là mais ma tête en était déjà à l'organisation du lendemain. je ne parle même pas des repas et de l'envie pressante de les coucher
pour souffler un peu.


Cette pause dans ma vie pro m'a permis de nouer des liens très forts avec chacun de mes 3 enfants, et c'est un vératable cadeau que je me fais.


Aujourd'hui je sais ce que je ne veux plus, en tous cas pour le moment. Et je vais adapter mon futur pro à cette nouvelle vie.


Mais entre nous c'est un vrai métier d'être à la maison. C'est fou la multitude de petites choses qu'il y a à faire au quotidien.

Mamanwhatelse 25/10/2012 10:46



Pareil : je sais ce que je ne veux plus, et c'est avec ces "exigences' que je rechercherais une nouvelle activité!



Madame Parle 22/10/2012 10:09


je suis contentende lire ca car je me posais la questio suite à un dej en Belgique.. si tu me comprends pas textote moi :)

Mamanwhatelse 25/10/2012 10:46



;-)



100DE 22/10/2012 09:49


Il faut savoir profiter du moment présent et comme toi je le vis à fond car ça passe trop vite, 2 ans 1/2 que je suis à la maison et j'adore cette sensation de liberté, lire, faire du shopping,
aller voir une expo, profiter des enfants ou ne rien faire : un vrai luxe.

Mamanwhatelse 25/10/2012 10:46



la liberté, tu as très bien résumé!



LMO 22/10/2012 09:44


Tu as trouvé ta voie! Ce n'est pas donné à tout le monde! Il n'y a aucune honte à dire que tu aimes t'occuper de ton foyer et rester chez toi.


Ces 2 dernières années, j'ai aimé m'occuper de mon bébé, j'ai aimé gérer le quotidien (enfin, les 18 premiers mois disons). Et là j'ai vraiment hâte de retrouver une activité. Des études pour le
moment, mais profiler mon avenir pro. Comme tu dis, la roue tourne, nos envies évoluent et sont parfois contradictoires, mais le plus important c'est d'arriver à se sentir bien, à s'accomplir.


C'est ce que tu fais visiblement et moi je te dis bravo! :-)

Mamanwhatelse 25/10/2012 10:45



Merci!!!! Pas facile d'accepter ce choix, mais si je ne l'avais pas fait j'aurai eu des regrets toute ma vie, et les regrets je n'aime pas ça!



pauline k 22/10/2012 09:41


Quoi qu'on fasse, il y a aura toujours des gens pour juger. Profite de ses moments avec tes enfants. C'est super de pouvoir le faire et tu sembles si épanouie! C'est une chance de ne pas être
forcée de travailler car ce n'est pas le cas de tout le monde. Profites-en donc à fond! :)

Mamanwhatelse 25/10/2012 10:33



Mais ça ne va pas durer, il va bien falloir que j'y retourne, mais ça sera quand même avec plaisir!



annouchka 22/10/2012 09:31


Comme tu le dis c'est un choix et c'est tout à ton honneur ! Je ne jugerai jamais les femmes qui restent à la maison pour s'occuper de leur famille, mieux, je les admire ! C'est un vrai boulot à
plein temps que je ne saurai pas faire... ! 


J'ai repris le boulot quand mon fils avait 9 mois, je sais ce que c'est de rester à la maison la journée, c'est loin d'être reposant ! Pour l'instant j'aime aller au bureau tous les jours, j'en
ai même besoin, mais qui sait, dans quelques années cela sera peut-être différent ? 


Tu as bien raison d'en parler avec franchise en tout cas ! 

Mamanwhatelse 25/10/2012 10:32



Après mon 1er j'étais ravie de recommencer le boulot même si c'était un peu tôt (il avait 3 mois et demi). Après mon 2nd, la situation s'est compliquée : mise au placard (2 grossesses en
2 ans ils ont eu du mal à le digérer), un boulot forcément qui ne passionne plus, une démotivation complète au travail... alors je reprends des forces en famille pour mieux y retourner, car j'y
retournerais c'est certain!!!



corinne 22/10/2012 08:31


Un licenciement suite à une maladie m'a obligé à rester chez moi également.  lorsque j'étais plus jeune je militais pour le travail des femmes, l'émancipation etc... aujourd'hui je regrette
de ne pas avoir profité  plus longtemps mes enfants, et maintenant que je suis à la maison , je travaille à mon ryhtme , comme tu dis mon luxe c'est le temps, le temps de flaner, de rêver,
de m'occuper de ma maison , d'être disponible pour mes filles , et ce luxe est inestimable. J'ai beaucoup moins d'argent, je râme pour les fins de mois mais je suis beaucoup plus heureuse. Je
vais tout à fait dans ton sens ! à bientôt

Mamanwhatelse 25/10/2012 10:30



Le bonheur en famille vaut bien quelques sacrifices...