Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Retrouvez-moi ici

   

mamanwhatelse@gmail.com

  

Publié par Mamanwhatelse

On a tous connu au moins une fois dans sa vie des problèmes de garde pour ses enfants. Que ça soit pour les bébés de 0 à 3 ans, pour les sorties d'école, les accompagnements aux activités et aux rendez-vous paramédicaux, pour les vacances scolaires. Bref pour des parents qui travaillent, trouver un mode de garde c'est bien compliqué.

Cela fait quelques années que je suis épargnée par le sujet puisque j'ai fait le choix de lever le pied pour justement ne plus avoir à gérer toutes ces galères mais avec Sweet A qui rentre à l'école en septembre prochain et ma reprise du boulot, je vais forcément y replonger.

J'ai eu la grande chance pour Mister E et Little B d'avoir trouvé par mes propres moyens un assistant maternel en qui j'avais toute confiance et avec qui ça s'est toujours bien passé.
Sweet A, elle, a pu être accueillie en crèche depuis ses 18 mois 3 jours par semaine afin de me dégager un peu de temps pour mon activité de rédactrice freelance.
Je l'ai raconté déjà ici mais ce fut une vraie galère d'obtenir une place. Heureusement à ce moment-là, s'est ouvert près de chez moi une structure privée dans laquelle la mairie a pris quelques berceaux et Sweet A a ainsi pu avoir sa place.
C'est à cette époque que j'ai découvert le principe des crèches privées telles que les Petits Chaperons Rouges. Il faut le savoir mais c'est une vraie offre alternative aux crèches municipales et départementales. Nombre d'entreprise propose désormais à ses salariés de financer leur place en crèche, cela leur permet ainsi d'obtenir des allègements fiscaux importants via le Crédit d'impôt famille et pour les parents, le coût n'est pas plus élevé que celui d'une crèche publique (l'entreprise prend à sa charge la même participation que celle de la mairie ou du département). Conclusion : il ne faut surtout pas hésiter à poser la question à sa direction des Ressources Humaines, la crèche privée vous aide alors à lui présenter un dossier de financement. Ces crèches privées sont de plus en plus nombreuses (1000 en France pour Les Petits Chaperons Rouges avec 50 créations par an) et peuvent être la solution pour un accueil régulier, occasionnel ou urgent.
L'autre gros plus des crèches privées c'est qu'il n'y a pas qu'une seule rentrée par an en septembre comme dans les crèches publiques (ce qui est complètement crétin puisque les bébés naissent tout au long de l'année... Je fais un aparté mais je me souviens encore de la nana de la mairie qui m'avait répondu pour Mister E né en août, face à mon désarroi, que s'il était né en mai, ça aurait plus facile pour obtenir une place pour septembre... mais bien sûr.... comme si on choisissait quand faire nos enfants!!! Quelle cruche!!). Bref chez Les Petits Chaperons Rouges et dans les autres structures privées, les enfants peuvent être accueillis en novembre, janvier, mars, juin... et ça c'est hyper intelligent et surtout complètement raccord avec les besoins des parents!!

Il reste toujours la solution des gardes partagées que je n'ai pas jusqu'à présent expérimentée mais dont j'ai entendu de nombreux échos auprès des copines. Non seulement c'est la galère pour trouver une bonne nounou, mais c'est aussi un casse-tête de trouver une co-famille avec qui s'entendre, avec qui l'on partage les mêmes valeurs d'éducation, les mêmes principes... Franchement quand je les entendais me raconter leurs soucis avec leurs co-familles, j'étais effarée.
Dans mes recherches pour mon organisation familiale prochaine, je suis tombée sur un site (parisien pour le moment mais qui devrait s'étendre très vite aux grandes villes de France comme Lyon, Marseille, Lille ou Bordeaux) qui propose de permettre aux familles de se "matcher" par affinités, un peu comme Meetic quoi!!!

Il s'agit de Cofamille qui permet non seulement de trouver une famille avec qui s'entendre pour partager une garde (à temps plein ou juste pour les vacances) mais qui propose aussi de partager un prof (musique, sport...).

Le principe est assez simple : à l'inscription, on indique son besoin entre garde à plein temps ou partiel, on choisit son style de famille (décontractée à la cool, bobo, classique, BCBG), on précise le nombre d'enfants, le métro/RER/Bus proche de chez nous et l'algorithme du site nous propose les familles qui nous correspondent en terme d'affinités, de localisation et de besoins.
Je trouve l'idée extra (et en plus elle est gratuite):
1/ ça permet de limiter les coûts de garde et même de les partager,
2/ on peut rencontrer des familles qui nous ressemblent et peut-être même s'en faire des amis (soit pour nous parents, soit pour nos enfants),
3/ on recrée un peu de lien social dans son quartier (qu'on oublie souvent de cultiver avec nos vies à 100 à l'heure à courir dans tous les sens) et l'entre-aide entre parents n'a jamais fait de mal à personne!

Bref je me suis inscrite sur le site Cofamille et je scrute les familles qu'on me propose en prévision de la fin d'année car si Mister E et Little B resteront certainement à l'étude à l'école pour faire leurs devoirs, j'hésite encore à y laisser Sweet A, pour qui à 3 ans, rester jusqu'à 18h45 à l'école représentera de grandes et longues journées bien fatigantes.
Alors pourquoi pas se partager pour elle une nounou avec une famille sympa et avec qui l'on s'entend bien, que l'on aura choisi par affinités et pas par défaut? 
Cela peut paraitre loin encore septembre mais finalement ça arrive plutôt vite et je préfère commencer à penser à tous les scénarii et solutions possibles pour ne pas être prise au dépourvu!!

Si vous avez eu des galères de garde, n'hésitez pas à me les raconter : je sais que ça fait un bien fou de pouvoir partager ses soucis!!! Je vous autorise pour une fois à utiliser les commentaires en défouloir!!!

Rendez-vous sur Hellocoton !

Commenter cet article

Elodie 12/09/2017 09:46

Le concept de micro crèche privée est fabuleux! Merci pour le partage

Vincent 26/03/2017 21:45

Je cherchais des idées de garde d'enfant alternative aux crèches traditionnelles, et je te remercie pour cet article. Je ne connaissais pas le principe de gardes partagées, cela me sera utile en tant que papa célibataire,merci beaucoup, je compte bien aller jeter un œil sur cofamille ;)

Aurélie 22/03/2017 11:34

Super article et bonne info pour la garde partagée. Pour ceux qui préfère être accompagné ou qui préfère déléguer la recherche de leur "nounou", vous pouvez vous adresser à une agence de garde d'enfants à domicile que vous cherchiez pour vous seuls ou en garde partagée. Avantages : vous n'êtes pas l'employeur (et ce n'est pas rien), on vous accompagne dans la mise en place pour la CAF, déduction fiscale de 50 % et on vous organise des rendez-vous avec des nounous diplômées et sélectionnées selon vos exigences et quoi qu'il en soit c'est vous qui choisissez votre perle rare ! Cela peut être aussi agréable de ne pas se sentir seuls dans cette démarche…

Audrey 20/03/2017 11:12

Les crèches sont sans doute le meilleur moyen pour garder ses enfants! Je suis actuellement en attente d'une réponse pour une place et j’espère pourvoir l'obtenir! Merci pour votre article en tout cas

mamanwhatelse 20/03/2017 21:31

je ne suis pas convaincue à 100%. J'ai pu tester assistante maternelle et crèche, il y a des avantages et inconvénients dans les 2 cas.....

Agathe 15/03/2017 09:35

Si tu savais à quel point je fantasme sur une place en crèche mais pas de structure dans la commune ! J'ai d'ailleurs très récemment raconter nos déboires avec les assistantes maternelles juste ici : https://happyjoliefamily.wordpress.com/2017/03/01/les-assistantes-maternelles-et-nous-ou-comment-la-fin-de-lannee-2016-a-ete-eprouvante/
Bref, vivement l'école !

Stéphanie 13/03/2017 14:41

Les galères de garde, je crois que je pourrais en écrire un roman, on habite en région parisienne (dans le 92).
Pour N né en août je me suis inscrite auprès de la mairie dès le pipi sur la bandelette. On a eu une place en crèche, mais comme on était fous, on l'a refusée ! On venait d'arriver en banlieue, on ne connaissait personne et on s'est laissé convaincre par la crèche parentale. On s'était dit que notre bébé serait ravi (11 enfants en tout, il a été chouchouté) et que nous on ferait des rencontres et on tisserait des liens avec des familles. Bilan : 2 ans de galère car extrêmement chronophage (beaucoup d'heures de permanence dans la crèche), pas mal d'emmerdes (personnel non diplômé et pas toujours top, gestion de commissions, réunions mensuelles et assemblées générales trimestrielles, tonnes de mail etc.), et au final aucun contact avec les familles en dehors de la crèche (et encore, c'était juste bonjour/au revoir dans l'entrée de la crèche). Désespérée, j'ai recontacté la mairie et on a pu avoir une place en crèche municipale pour sa dernière année (dans la même crèche qui nous avait accepté à sa naissance!) et là ça a été un réel soulagement.
Pour B, né en décembre dernier, j'ai décidé de prendre un congé parental de 3 ans. Les galères de garde et le regret d'avoir repris le travail trop tôt lorsque N avait 2 mois et demi m'ont vacciné. J'ai vraiment envie de profiter de mes enfants, et puis, on n'a pas de famille sous le coude pour gérer des problèmes de garde (familles en Bretagne et en PACA). Comme N est rentré à l'école cette année, ça me permet aussi de le récupérer à 15h45 et ainsi lui éviter la halte-garderie. Par contre, j'ai quand même demandé une journée et demi à la crèche, dont mon mercredi, pour pouvoir emmener N faire du sport/à la piscine/au ciné le mercredi plus facilement et nous garder un moment en tête à tête. Réponse de la mairie en mai..

maman est occupée 10/03/2017 16:05

Je crois que c'est l'un des grosses galères de la grossesse et de la petite enfance : trouver un moyen de garde. J'ai eu une place en crèche municipale une fois : à l'autre bout de ma ville, moi qui n'avait pas de voiture, avec une annonce la veille de ma reprise. J'ai eu droit aussi aux réflexions quand au bébé qui ne naît pas au bon moment du calendrier. Je crois qu'aujourd'hui, j'aurais du mal à supporter ce genre de réflexions débiles.

Dodie 10/03/2017 11:30

Coucou
Alors oui moi j'ai connu (j'espère que c'est fini) les galères des nounous! Entre l'assistante maternelle qui te lâche du jour au lendemain au milieu de l'année (elle a fait une dépression) et celle que j'ai embauché en début d'année pour emmener mon fils à l'école le matin qui t'envoie un SMS 15 minutes avant son heure d'arrivée pour te dire qu'elle est malade j'ai donné.
Je commence tôt le matin et mon mari aussi et l'année prochaine ma fille ira à l'école donc il nous faudra quelqu'un pour gérer les deux avant l'école. J'ai une nounou top en ce moment pour mon fils et un gros ouf de soulagement (c'est vraiment la galère sinon) mais pas sure qu'elle soit dispo l'année prochaine.

Ehyana 10/03/2017 09:13

Je suis surprise de lire qu'il n'y a qu'une seule rentrée en septembre, cela est vraiment aberrant.
Après il est clair qu'en région parisienne, une plache en crèche est un peu comme le St Graal, je me rappelle avoir vu une émission qui disait qu'en gros, si on voulait assurer ses arrières, il fallait s'y prendre 2 ans à l'avance... Totalement fou !!
Ici notre bonhomme a pu faire son entrée en crèche en janvier, 2jours/semaine, et nous n'avons eu aucune difficulté à avoir une place, l'avantage de vivre perdu en campagne...

PetiteFée 09/03/2017 17:55

Je n'ai pas connu de véritables galères quand les filles étaient petites.
Dès lors que j'étais enceinte, je voyais la nounou du quartier promener les enfants qu'elles soignaient, j'ai donc mis une option, et je suis bien tombé car la date de mise en nounou de ma 1ere fille lui convenait parfaitement
J'ai enchainé ensuite avec bb2
Cette nounou était en or ! une véritable mamie gateau !
Mes filles de 11 et 8 ans en parlent encore et veulent souvent aller la voir ! Pour souhaiter la bonne année ! Pour Paques ou encorePour la fete des mamies ! Ou simplement pour dire bonjour !!!
Bon courage à toutes celles qui doivent faire des recherches

Katou Linou 09/03/2017 17:00

J'ai toujours pensé que le temps périscolaire était fatiguant pour les enfants. Nous avons alors choisi une personne à domicile, ce qui permet aux enfants de goûter tranquillement à la maison et même d’être en pyjama quand les parents rentrent du travail !! ça, c'est un vrai luxe et évite la course du soir ! Il y a une aide de la CAF jusqu'au 6 ans du petit dernier. Ainsi, tu pourrais en faire profiter tes 3 enfants. Bonne recherche !

Sophie 09/03/2017 16:39

Ah lala la galère de la place en crèche. Moi je me suis entendue dire par la directrice de la crèche "mais fallait m'appeler plus tôt" (alors que j'avais fait pipi sur le test le matin même !!!
Nous on a pris une personne à domicile sans co-famille. Elle fait la sortie de l'école jusqu'à 18h45 ce qui permet aux enfants d'éviter le périscolaire et au plus grand de faire ses devoirs avant notre retour du travail. C'est un peu onéreux mais pour 2 enfants ça vaut le coup surtout qu'on peut le déduire de nos impôts !