Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Retrouvez-moi ici

   

mamanwhatelse@gmail.com

  

Publié par Mamanwhatelse

Avec plusieurs blogueuses, qui l'ont toutes vécue, on a décrété qu'aujourd'hui serait la journée de la césarienne.
Notre journée à nous.
Parce que notre histoire à toutes est différente, parce que notre ressenti est unique, parce qu'on ne parle pas assez aux futures mamans de ce type d'accouchement, je vous invite à aller lire le témoignage de e-Zabel, Oum, Cranemou & MamaFunky.

 

En attendant, voici le mien.

 

Je n’avais pas prévu d’aborder ce sujet, mais la lecture du billet de MarjolieMaman sur la préparation de l’accouchement m’a tellement bouleversée qu’il était impensable de ne pas en parler.

En laissant mon commentaire, j’ai réalisé qu’au final malgré tous les bouquins que j’avais pu acheter, tous les cours auxquels j’avais assisté, de nombreux sujets avaient été développés, beaucoup de questions avaient trouvé leur réponse mais pourtant un point essentiel avait été oublié.
L’accouchement par césarienne. En urgence (je précise, car lorsqu’elle est programmée, le sujet est alors évoqué par les médecins et les sages-femmes en toute liberté, on peut alors oser s’informer et se préparer à cette naissance d’un autre type.)

Dans les livres sur la grossesse, durant les cours de préparation animés par une sage-femme, on ne nous parle que d’un seul accouchement. La voie basse et rien d’autre.
Je me souviens avoir vaguement évoqué l’éventualité d’une césarienne, demandé des détails et mettre fait alors violemment rabrouer par la sage-femme, en m’entendant dire que si je partais négatif, c’était certain, jamais je n’arriverais à accoucher par voix basse.

Si je vous parle de ça aujourd’hui, c’est que mes 2 accouchements se sont terminés par une césarienne, en urgence, après un travail plus ou moins rapide, pour cause de souffrance fœtale.
Mes amours ne voulaient pas s’engager, ni sortir du ventre de leur mère (et pourtant on était déjà dans les prolongations : J+3 pour Mister E. et J+2 pour Little B.). J’avais beau pousser, eux avaient décidé de jouer au yo-yo et de faire peur à leurs parents en ralentissant leur rythme cardiaque.

La seule solution a donc été de m’emmener au bloc. Et là, c’est une autre aventure qui commence, un vrai acte chirurgical auquel je n’avais pas été préparé psychologiquement. Un vrai choc.
Parce que ce n’est plus toi qui accouches, mais c’est ton obstétricien qui met ton enfant au monde. Et c‘est bien là toute la différence. Une grosse différence.
Là où pendant des mois, on te prépare à être active, à pousser, souffler, être forte, tu te retrouves soudainement complètement passive, presque absente, sans rôle à jouer.

Je n’oublierais jamais les larmes qui ont coulé pendant les minutes précédant la naissance de Mister E.
La joie ou la peine, je ne le saurais jamais.
Ce que je sais, c’est que j’ai immédiatement été envahi par un immense sentiment d'échec, celui de ne pas avoir accouché "normalement".
Ce sentiment d'être une mauvaise mère alors même que je n'étais maman que depuis quelques minutes.
Ce sentiment qui ne m’a plus quitté depuis. De ne pas avoir été assez courageuse, de ne pas avoir assez poussé… d’avoir échoué là où des millions de femmes avaient réussi..
Parce qu’en nous parlant uniquement de l’accouchement par voie basse, on en fait l’accouchement roi et on ramène la césarienne à un accouchement de seconde catégorie.


IMGP7554

 

Lui vous dira que l’essentiel est que nos 2 petits bonhommes soient là, en bonne santé, qu’importe la façon dont ils sont arrivés au monde, moi je continue à me sentir différente, à l’écart quand les autres mamans parlent de leur épisio, de leur joie en sentant leur bébé sortir. Moi je n'ai rien senti, rien vu. Juste un drap bleu devant mes yeux.

 

Je reste aujourd’hui persuadée que si j’avais été plus préparée à cet autre accouchement, mon ressenti aurait différent.  

Il l’a d’ailleurs été pour la naissance de Little B. Ma césarienne, même non prévue, je l’avais anticipée, acceptée comme résignée. Parce que j’avais eu 9 mois pour me dire que cela pouvait arriver, que c’était une option.

 

Je suis bien consciente aujourd’hui de la dérive du nombre de césariennes pratiquées en France.
Mais par pitié, au lieu de nous asséner un seul et même chiffre, il serait mille fois plus déculpabilisant pour les mamans de différencier les césariennes d’urgence des césariennes dite de confort…. celles programmées sans raisons médicales...


 

PS : encore une fois, de nombreuses larmes ont coulé en écrivant ce billet... Tenir ce blog me permet d'exprimer plein de sentiments enfouis, et je peux vous dire que ça fait un bien fou!! Promis, pas plus d'un billet mouillé par semaine!!!
Et n'oubliez d'aller faire un tour chez mes copines blogueuses!!!! 

Commenter cet article

Elen 03/04/2015 00:19

Je te suis sur IG et ce soir jeeme décide à découvrir ton blog. Et au hasard des clics; je tombe sur cet article. Il y a presque 1 an (dans 20 jours cela fera un an) j'ai vécu un accouchement auquel je n'étais pas préparée. Je savais que mon accouchement serait différent de celui des livres, car ma fille avait besoin de naître dans un univers médicalisé pour une meilleure prise en charge. Mais accoucher comme si c'était un épisode de Grey's anatomy, ça non je n'y étais pas préparée. En 10minues ma fille était dehors. J'étais seule dans le bloc (le papa n'ayant pas été "convié" en raison de l'urgence), seule au moment où on m'a "arraché" ma fille, seule lorsqu'on m'a recousue. Je pense que même si ma mémoire s'étiole, jamais je n'oublierai cette sensation si particulière de la césarienne....et même maintenant, presque 1 an après j'ai la sensation d'un déchirement plus que d'une naissance. Je sais que cette naissance lui était necessaire pour survivre mais j'en garde un souvenir emprunt de tristesse; meme si maintenant quand je la vois je retrouve le sourire. Voilà j'ai fini mon roman et m'excuse de cet épanchement de sentiments mais j'ai encore du mal à exprimer à mon entourage les sentiments qui me viennent à l'esprit quand je repense à mon accouchement et ce commentaire m'a permis de le faire.

Melinda Cucchi 01/04/2014 14:05

Je suis ton blog depuis plusieurs mois mais viens de découvrir ce billet. Moi même j'aurais pu l'écrire, tellement cela réflète mes sentiments après la césarienne d'urgence de junior #1 en 2006....
merci d'en avoir parlé si ouvertement!!! Lors de la naissance du 2ème en 2009, on voulait me faire une césarienne par pure facilité, aucun problème médical, et j'ai freiné des quatre fers pour ne
pas resubir cet "échec" - qui pourtant n'en est pas un DU TOUT.
Encore merci!!!
Melinda

Elle 27/11/2012 10:47


J'aime bien l'idée de la journée de la césarienne le 2 décembre, veille de la naissance de notre Hobbit, quand j'avais encore l'espoir qu'elle descende!


Je rejoins vraiment ton idée comme quoi on devrait être préparées à cet accouchement "non conventionnel", au cas où, parce qu'au final c'est ce sentiment d'avoir été incapable d'accoucher comme
les autres qui est le plus dur. Pendant un temps, j'enviais les histoires d'épisio douloureuse, c'est dire!


Je sais que pour une prochaine naissance, je serai un peu plus préparée à cette éventualité, ce qui ne rendra pas l'acte plus facile sur le coup, mais peut-être pour m'en remettre ensuite :)


Merci de raconter ton histoire, c'est bon de se sentir moins seule.

Mamanwhatelse 27/11/2012 11:00



Je l'ai très très mal vécue cette césarienne en urgence comme tu as pu le lire... j'ai mis du temps à la digérer... pour mon second, elle n'était pas prévue mais j'avais connaissance de
cette éventualité alors je l'ai accepté, sans m'en vouloir, sans culpabiliser... Je t'avoue qu'une fois Little B dans les bras je n'y ai quasi pas repensé, alors que pour Mister E., dès que je le
regardais, je pleurais... gros gros sentiment d'échec....
Le gros problème c'est que partout dans les médias, ou sur les réseaux sociaux, on présente l'accouchement par voie basse comme l'accouchement roi par excellence... et ça je n'en peux
plus de l'entendre.
Moi aussi j'ai mis au monde un enfant, que ça soit par césarienne ou par voie basse, le reste on s'en fout!!!



snana 22/02/2011 12:18



je peux vous rejoindre ???!!! J'aurais bien besoin de copines qui ont vécu la même chose :)



Mamanwhatelse 25/02/2011 00:15



bien sûr!! tu es des nôtres!



A L I 02/12/2010 22:32



Bonne initiative, j'ai décidé de vous rejoindre !



Kpu 02/12/2010 22:23



Merci ma poulette pour ce post, je crois pourtant bien te connaitre... je me trompe...


Je t'embrasse très très fort!!



Barbach 02/12/2010 22:12



Moi, j'ai eu une césarienne programmée et je l'ai très bien vécu. Cependant, depuis, je vis assez mal le jugement qui est porté sur nous, les césarisées, dans pas mal de magazines et bouquins sur
la naissance naturelle, le maternage proximal et tout ça. Moi, je suis vraiment d'accord avec tous les principes de maternage proximal mais la césarienne, elle m'a été imposée pour raisons de
santé alors, voila... J'avais publié un article sur le sujet chez maman zen, là : http://www.mamanzen.com/article-31519031.html



sof 02/12/2010 21:33



Ma cesarienne n'était pas prévue, les contractions je les ai à peine ressenties, mais je ne pense pas pas être différente des autres mamans qui ont souffert et poussé...La césarienne ça arrive
c'est comme ça il ne faut pas culbabiliser.


Contrairement à pas mal de monde ma sage femme nous en parlé pendant les cours de preparation, elle nous a bien expliqué le deroulement et du coup quand c'est arrivé je n'ai pas paniqué, tout
s'est déroulé comme elle nous l'avait dit. 


Jamais je ne pourrais raconter mon accouchement dans la douleur comme mes copines car je n'ai pas souffert, et je suis un peu jalouse de celles qui ont eu la chance de serrer tout de suite
leur bébé dans leurs bras; mais bon l'essentiel n'est pas là! l'essentiel c'est le regard de mon fils qui me fait me sentir maman.



Fanny Cloé 02/12/2010 21:06



Je viens de chez Marjoliemaman... Merci pour ce témoignage. C'est vrai qu'on ne parle pas assez de cette expérience... j'avais moi-même fait des vagues lors du cours de preparation en posant des
questions sur la cesa... et comme toi j'avais été rabrouée.


Encore merci...



sandrine 02/12/2010 18:34



bjr


 


 


cesarienne vaste sujet


 


3 enfants 3 cesarienne et la joie quand meme d avoir mes enfants!!!!! pour moi ma cesarienne c est le sourir de mon bidon a la naissance de emma, yoan et abby


 


 bonne oirez



e-zabel 02/12/2010 17:00



bravo pour ton témoignage très émouvant ! très belle idée cette "journée" :)



Cynthia 02/12/2010 14:54



Merci pour ton témoignage très émouvant. Je ne sais pas si cela te rassurera mais je pense que je serais passée par les mêmes émotions que toi. J'ai eu la chance d'avoir eu une super SF mais pour
en avoir rencontré plusieurs, il y en a pas assez de bonnes ayant un abord psychologique développé.



fannou 02/12/2010 14:19



Merci pour ton ton témoignage...merci de partager ça avec nous...c'est ton/votre accouchement et ça reste les plus beaux jours de vos vies j'en suis sur....


Laisse moi te le dire "tu es une superbe maman" alors laisse couler tes larmes et embrasse tes enfants....


Belle journée à toi



Cath64 02/12/2010 14:04



Ton témoignage est poignant et magnifique de sincérité. Je comprends mieux grâce à tes mots la douleur d'une de mes amies...


Car moi, ma césarienne en urgence, je l'ai plutôt bien vécue !!!


Et je vais essayer de la raconter sur mon blog, pour partager aussi ce côté positif, en espérant que j'arrive à faire passer l'émotion de ce qui reste le moment le plus fort de ma vie.


Merci encore



Maman sur Terre 02/12/2010 12:45



Je suis désolée de lire cet article. Désolée que tu n'aies pas pu mettre tes enfants au monde comme tu l'aurais voulu. Désolée que tu le vives si mal.
Je ne l'ai pas vécu donc je ne sais pas comment je me sentirais si c'était arrivé.
Mais je compatis, j'imagine ton sentiment et tes regrets.

Peut-être petit troiz arrivera par en bas !



Tine 02/12/2010 11:54



Même à 1000 bornes, t´arrives à me faire pleurer!  


Je tombe quand même des nues. Je n´aurais pas cru que l´expérience des césariennes pour les loulous reste aussi "douloureuse". J´ai quand même vachement de mal à comprendre pourquoi le sujet
n´est pas abordé en France??!!! Pourquoi c´est tabou? C´est quand même un acte chirurgical sauveur quand les bébés sont en danger dans le ventre de maman, non??!!! Pourquoi cette opération est
vécue comme un échec?? Je ne comprends vraiment pas. Peut-être est-ce vraiment un prob de communication entre les mamans et les sage-femmes?? Je vais encore revenir sur la teutonie... voisin de
ma chère France mais avec des idées bien différentes!!!! Quand j´ai fait mon "weekend de préparation à l´accouchement", j´avais émis l´idée de vouloir accoucher dans l´eau (monnaie courante
ici). Et la sage femme m´a vite interrompu pour me dire: un accouchement ne se passe jamais comme on l´a prévu! Ca m´a vraiment marqué (et foutu les jetons lol). Et elle a commencé par
évoquer les complications et la césarienne... En plus, qui dit accouchement dans l´eau, dit pas de péridurale possible. Donc l´idée de la césarienne était vraiment restée présente dans un coin de
ma tête. Par chance, tout s´est bien passé pour la naissance dans l´eau de doudou. Si ca avait du se terminer au bloc, j´aurais certainement été triste mais heureuse d´avoir tenté l´expérience.
Comme dit ton "lui", l´essentiel reste la santé de nos petits amours et celle de la maman!!! Alors reste fière de ce que tu as accompli Lili, quelque soit la facon dont ca a été fait! Il suffit
de regarder tes loulous!! ;-)



LMO 02/12/2010 11:05



Tu exprimes très bien la culpabilité et le sentiment d'echec.


Je crois que tu as raison, avec plus d'information et une déculpabilisation en amont, vous n'en arriveriez pas à ce stade de culpabilité...


 



anne 02/12/2010 10:55



C'est fou la culpabilité que certaines sages femmes peuvent donner en ne mettant en avant que l'accouchement par vb...et pourtant certains ne sont pas mieux réussi voir pire...


Ce qui fait nous sentir mal c'est ce chemin sans virages qu'on nous présente de l'accouchement...et pourtant même par vb tu peux avoir cette impression d'avoir raté quelque chose...perso
comme tu le sais j'ai eu mister ramucho par vb...et après en avoir parlé avec les sages femmes à la mater je me demande encore pourquoi je n'ai pas eu de césa...avec le recul j'aurais préféré
plutôt que l'accouchement que j'ai eu... mais voila ce jour la j'ai eu un medecin qui a décidé que ce serait par vb point! le gros problème aujourd'hui c'est qu'on doit faire d'une façon et
basta....et même les sages femmes (pas toutes mais un bon nombre quand même...) te mettent dans un carcan de pseudo règles pour être "the mère parfaite". Et si tu ne fais pas comme ça c'est que
forcément tu fais mal.


Et bien que mon accouchement fut un "cauchemar" le plus dur a été de ne pas pouvoir m'occuper de mon fils les premiers jours et de me prendre moults réflexion car je n'allaitais pas mon fils...ça
c'est le deuxième sujet après l'accouchement qui sert à te culpabiliser à mort...


Alors je me dis que si un jour j'en ai un deuxième je choisirais certainement une sf liberal ouverte d'esprit avec qui je pourrais parler librement afin d'exterioriser mon accouchement et mes
craintes. UNE FEMME qui me parlera de tous les à côtés qu'on oublie de te raconter et qui te font sentir si mal ensuite.


 



Emeline 02/12/2010 10:36



Je reviens pour confirmer que c'est vraiment une très bonne idée cette journée car avec mon gros bébé à cause du diabète de grossesse, moi qui n'avait envisagé que le déclenchement, je pense
maintenant qu'il faut que i'envisage aussi la césarienne. Perso j'ai beaucoup préparé mon bassin avec des exercices de yoga mais si elle fait plus de 4kg5, pas ûre que ça passe quand même! Entre
un déclenchement pourri (comme celui d'une cousine ayant eu aussi du diabète: bébé n'avait pas envie de sortir, ils ont du tirer, clavicule cassée à l'arrivée...) et une césarienne bien faite, ce
serait idiot de ma aprt de ne pas m'y préparer!


 


Et sinon, pour celles qui auraient de problèmes de bassin étroit (car en parcourant les blogs je me suis rendue compte que c'était le motif de beaucoup de césariennes aussi) je veux bien passer
par l'intermédiaire de Mamanwhatelse ma méthode yoga (on me l'a scannée car introuvable sur internet ou en librairie) qui donne des conseils pour l'ouverture du bassin (et sa fermeture après
l'acouchement). Je ne suis ni médecin ni même dans le corps médical mais je peux témoigner de tous les bienfaits qu'elle m'apporte et y ajouter les recommandations que mon médecin/ostéo m'a
faites quand je lui ai montré les exerccies. Je précise qu'il n'est pas jamais trop tard pour la commencer mais qu'il faut y aller mollo, encore plus si contractions (ce qui est mon cas)!
Voilà, y a qu'à demander ;-)



La fille aux yeux couleur menthe à l'eau 02/12/2010 10:26



Pas eu de césarienne, mais je te remercie de rappeler que tout ne se passe toujours pas comme prévu, ni comme écrit dans les livres, et ça, c'est important que les femmes le sachent. Que la
théorie c'est bien, mais que ça ne remplacera jamais l'expérience propre à chacune selon son histoire.



Fraisette 02/12/2010 10:03



Ben je m'y prépare dans ma tête car y a qque temps l'interne qui ma fait la visite de 4eme moi m'a dit votre bassin est étroit... mais pour qu'une césrianne fonctionne il faut un personnel comme
tu dis qui dialogue et moi je veuxque mon chéri soit auprès de moi et je ne lâcherai pas l'affaire lol



cranemou 02/12/2010 09:56



j'aime ta façon de livrer ton expérience, je suis très émue en te lisant. J'ai, par chance, réussi à faire le deuil de cet échec que tu dénonce si bien, je suis sûre que tu feras ton bout de
chemin aussi. Aujourd'hui, mes larmes ne coulent plus, même si une petite tristesse persiste, je m'obstine à me répéter "ce n'est pas de ta faute, ni celle de tes enfants, et personne ne t'en
veux pour ça"... je te juer que ça marche :D


 


En tout cas, ton idée était très bonne de nous faire écrire toutes le même jour, je trouve sympa de découvrir nos histoires en même temps, sans avoir été influencées par le récit des unes ou des
autres :D



Magaly 02/12/2010 09:50



Deux grossesses ( une troisième en route), deux prémats, deux césariennes dont une qui s'est plutôt bien passée sou péri avec mon mari à mes côtés et la seconde en urgence extrême sous anésthésie
générale... une horreur... un temps fou à m'en remettre... un bébé difficile pendant des mois... Mes deux enfants sont au courant de leur histoire ( césa et séjour de trois semaines en néonat')
et je trouve que ça m'a beaucoup aidée dans ma propre douleur, je ne culpabilise plus... Pour le troisième, ce sera une césa programmée, sauf si il décide ( comme ses frères) de venir en avance,
mais je suis moins angoissée, je sais à quoi m'attendre et je le prépare à cela...



maman@home 02/12/2010 09:42



C'est vrai qu'on n'est pas du tout préparé à ça, personne n'en parle lors de la prépa... étrange tout de même... mais comme je l'ai écrit partout ce matin je crois qu'une césarienne peut très
bien se passer si le personnel médical est présent pendant ET après. Il faut un bon accompagnement. ET du dialogue!



Fraisette 02/12/2010 09:40



Ben tu sais dans ma tête je me dis aussi que je pourrais accoucher par césarienne ne urgence car si je n'y pense pas et qu'on m'annonce ça le jour J je vais être décue alors je me prépare à tous
les éventualités possibles  biz



Emeline 02/12/2010 09:36



Les larmes ont coulé en te lisant aussi... on pourra accuser les hormones de grossesse et les nuits courtes bien sûr ^^ mais je crois surtout que si j'avais eu une césarienne, mon ressenti aurait
été très très proche du tien! Tu as raison également de souligner que cet acocuchement est complètement éludé pendant les preps: d'ailleurs, je vais faire le forcing pour qu'on en parle, tiens!
Au passage, sympa ta sage-femme.... certaines devraient avoir des cours de rattrapage en psycho!


Tu parles des césariennes de convenance (qu'on nous désigne comme mauvaises: le sont-elles toutes? et y en a-t-il tant que ça) mais je pense qu'une partie des césariennes est aussi à la
convenance des médecins. Je n'en suis pas passée loin, non pas parce que mon bébé était en souffrance mais parce que l'obstétricienne trouvait qu'elle ne sortait pas assez vite (25 minutes,
ça ne me parait pourtant pas si long!!), qu'on était un jour férié, qu'il y en avait une autre derrière et qu'il fallait qu'elle enchaîne!!! D'ailleurs, pour "m'aider", elle a fini pas empoigner
une chaise (Benoît a tout juste eu le temps de sauver l'appareil photo!), monter dessus pour mieux m'appuyer sur le ventre... Je crois qu'elle a même réussi à énerver la SF et l'étudiante qui
m'accouchaient! L'une des premières choses dont j'ai parlé en début de 2ème grossesse a été que je ne voulais pas que ça se reproduise: mon gynéco m'a rassurée en me disant qu'ils l'avaient
poussée vers la porte de sortie. Pour celles qui accoucheraient à Reims, méfiez-vous, elle sévit dans une des cliniques privées maintenant! Peut-être qu'elle peut y faire toutes les césariennes
de convenance qu'elle veut maintenant ^^


En tout cas, si je peux t'assurer d'une chose, c'est bien que les césariennes n'ont pas fait de toi une mauvaise mère: en d'autres temps ou dans d'autres circonstances, tes bébés ou toi n'auriez
pas été là pour la suite (je sais c'est super dur de dire ça, je ne sais d'ailleurs pas si c'est très malin de ma part...) et c'est la suite qui fait les bonnes ou les mauvaises mères il me
semble. Rien qu'avec le calendrier de l'avent, t'es dans les gagnantes ;-)


Bon allez hop, je vais aller voir chez tes copines: je dois avoir encore de quoi arroser mon bureau :o)



MamaFunky 02/12/2010 09:34



t'inquiète c'est pareil pour moi. J'aimerai être à sa place !!!



Diane 02/12/2010 09:14



Ton billet m'a mis la larme à l'oeil..... C'est un sentiment que je ne connais pas mais mille mercis pour ce billet !!!! Je pense que c'est une bonne chose d'en parler, pour faire évoluer les
choses... Je pense à ces milliers de femmes comme toi qui ont connu cette même "aventure" si l'on peut dire et j'essaie de me mettre à votre place, la façon dont j'aurais pris les choses... Bonne
journée à toi et à vous autres "qui ont vécu la même histoire".



Petoulette 02/12/2010 08:20



Très touchant! Excellente idée d'en parler et de briser le silence pour être mieux préparée à toutes les éventualités. Mais pourquoi ce sujet est-il si tabou en cours d'accouchement?


Bonne journée à toutes les césariennisées!



Mamanwhatelse 02/12/2010 09:20



alors là tu pointes le doigt là où ça fait mal et j'aurais bien besoin du témoignage d'une sage-femme pour y répondre!!! Pourquoi c'est si tabou??? je n'ai absolument aucune
réponse!!!



MamaFunky 02/12/2010 08:06



C'est "marrant" mais c'est tout à fait ce que je ressens.. exprimé différemment chez moi. Mais le ressenti est là !


Courage, avec le temps j'imagine que ça s'apaise.



Mamanwhatelse 02/12/2010 09:19



oui comem tu dis ça s'apaise, car on n'oublie pas....même si à chaque fois que quelqu'un de mon entourage accouche, je ne peux m'empêcher de ressentir une pointe de jalousie en sachant
qu'elle a accouché par voie basse.... c'est vraiment idiot...



madamezazaofmars 02/12/2010 07:49



Whaou, je suis encore sousl' emotion de t'avoir lu, Cranemou aussi d' ailleurs. J' ai beau en avoir parlé au cours,m' y attendre au cas ou, c'estvrai que la cesarienne en urgences reste une chose
a laquelle on ne pense pas forcement, a laquelle peut etre on ne veut pas penser. Pourtant je ne l' ai pas exclu de ma tete, a quelques instants de mon futur accouchement.


Vous avez eu une tres bonne idée que d' en parler


Merci



Mamanwhatelse 02/12/2010 09:16



J'espère ne pas t'avoir fait trop peur à quelques jours d'accoucher..; mais il faut en parler, c'est vraiment important... ce sentiment de culpabilité est tellement injuste!!! et surtout
il pourrait être ne pas exister si le sujet de la césarienne était moins tabou en cours de préparation!!!! Courage pour ces derniers jours et si tu as besoins de conseils, n'hésite!! il n'y a pas
de mauvaises questions ni de peurs stupides!!!