Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Retrouvez-moi ici

   

mamanwhatelse@gmail.com

  

Publié par Mamanwhatelse

L'année dernière, à bout de forces et complètement désemparée, je t'écrivais un petit billet d'amour dans lequel j'exprimais mon incompréhension et mon désarroi face à tes colères incessantes.
C'est un peu comme si tu l'avais entendu car pendant quelques semaines tu t'es calmé, tes crises ont été moins importantes... ou bien m'étais-je fait à l'idée que comme tu ne parlais pas c'était là ton seul moyen d'expression...

photo-copie-28.JPG
En début d'année, tu as remis ça : des colères, des cris, des cheveux tirés, des croquages de bras (je n'aime pas le mot morsure, tu n'es pas un animal mon fils....).
Un matin, lors d'une de tes énièmes comédies au moment de t'habiller, j'ai craqué : prête à te jeter contre le mur, je t'ai abandonné là, tout nu, par terre sur le sol, toi en pleurs contradictoires et moi en larmes d'effroi en pensant à ce que j'aurais pu te faire et je t'ai confié à ton papa.
Je n'en pouvais plus, j'étais à bout.
Devoir me battre avec toi pour chaque petit geste du quotidien, je n'y arrivais plus.

Alors nous sommes allés en parler tous les 2 avec un docteur un peu brut de décoffrage mais ces 2 heures nous ont fait le plus grand bien à toi comme à moi.
Moi j'ai pu lâcher tous mes soucis familiaux, pleurer, revenir sur les derniers mois assez durs que j'avais vécu avec ton papy et ta mamie.
Toi tu as pu entendre de la bouche d'une personne inconnue que ce n'était pas une façon de se comporter, que sa maman il fallait en prendre soin.
Ensemble, nous avons pu comprendre pourquoi tu te débattais de cette façon. Certes, tu ne parles toujours pas ce qui explique en partie tes mouvements d'humeur mais il n'y a pas que ça: toi Little B., tu n'aimes pas le changement.
Passer d'un état à un autre ce n'est pas ton truc.
T'interrompre au milieu d'une activité alors que tu ne l'as pas décidé, tu ne le supportes pas.
Inconsciemment je l'avais bien compris : ces derniers temps, je naviguais, négociais en permanence avec toi, anticipant tes colères, essayant de ne pas les provoquer.
Mais ce n'était pas la solution. Je m'usais plus qu'autre chose à chercher toujours à tout maitriser.

Alors toi et moi, nous avons parlé.
Droit dans les yeux, je t'ai expliqué que nous ne pouvions plus continuer comme ça.
Je t'ai promis de plus te parler, te préparer aux transitions, aux changement de situations quotidiennes : s'habiller, partir à l'école, prendre la voiture pour aller chez Magic V., rentrer le soir, prendre le bain, diner, se coucher... tout devait être formalisé pour que tu puisses l'anticiper, l'enregistrer, l'assimiler et prendre le temps de l'accepter.
Fini les compromis, on ferait comme moi je l'avais décidé.
Petit à petit, jour après jour, j'ai repris du terrain, cessé les conciliations en ta faveur pour avoir la paix.

Déjà 3 mois que nous fonctionnons ainsi tous les 2, et même si tu ne parles toujours pas, la communication entre nous s'est considérablement améliorée. 
Aujourd'hui les colères sont très rares et quand elles ont lieu, elles ne durent pas très longtemps. Isolé dans ta chambre où je t'ai demandé de te calmer, tu reviens vite me voir tout penaud, les joues mouillées mais les yeux secs.

Tu as un vrai caractère de cochon : têtu, obstiné, opiniâtre, tu ne lâches rien ou presque.
Tu sais au fond de toi que j'ai raison, comme avant-hier avec le diner que tu as vu passer sous tes yeux... Depuis toujours, tu avais pour habitude de venir à table 20 minutes après ton frère: après avoir jeté un rapide coup d'oeil dans ton assiette, tu repartais dans ta chambre et pointais le bout de ton nez plus tard. Fatiguée de ces diners à plusieurs services, cela faisait quelques semaines que je t'avais prévenu. Je n'ai pas lâché, même si j'ai eu mal à mon coeur de maman de te voir partir te coucher le ventre vide. Mais le lendemain, tu avais compris : c'était toi le premier assis à table!

J'ai compris un peu tard que tu avais besoin que l'on te fixe des limites, qu'on arrête les petits arrangements. Ces mêmes petits arrangements qui me simplifiaient la vie sur le moment mais qui ne te rendaient pas service sur le long terme. 

Aujourd'hui, je revis.
Je découvre un petit garçon encore plus tendre et sincère que je ne l'avais imaginé.
Un petit garçon calme, attentif qui comprend les choses quand on les lui explique.
Un petit garçon qui fait claquer sa bouche pour faire des bisous, qui tend les bras pour avoir des câlins et qui me tapote le dos de sa petite main comme pour dire "tu vas voir maman, ça va aller".

Tu croises encore les bras par défi en signe de protestation.
Tu restes malgré tout une vraie tête de mule, mais à ta décharge tu as de qui tenir... ta maman qui t'aime si fort.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !


Commenter cet article

Emilie.B 22/04/2013 11:13

Une belle lettre à Little B.
Cette relation mère-enfant est parfois si difficile. Grace à toi, je me rappelle une nouvelle fois à quel point la place du dialogue est importante. Je crois qu'on l'oubli trop souvent!

ACécile 19/04/2013 21:42

Quel beau témoignage et quel beau chemin vous avez parcouru tous les 2...la parole viendra surement quand tout sera apaisé....
Tu es une SUPER maman!!!! et tu as un fils génial!

Bon week end, bisous

marionnette 19/04/2013 16:10

oh comme ton témoignage me touche! Face à ce genre de comportement avec ma grande de 6 ans, même constatation: plus de fermeté et moins de conciliations ont permis d'avoir moins de colères :-) Elle
avait besoin d'un cadre très clair! Merci pour ces jolis mots :-)

fannou 19/04/2013 11:15

Je suis contente de lire que tu as trouvé une solution....c'est bien! bravo tous les 2.

G. aussi fais des colères et tape, ça le fais rire en plus ...je me dis que les garçons c'est vraiment pas simple !! lol. bon le mien il parle mais alors ça simplifie pas non plus "pourquoi tu
tapes?" "rigolo, après maman faché" super. !

marie 18/04/2013 22:32

Tu ne peux pas savoir à quel point tes mots m'ont touchés (et je me suis immédiatement précipitée sur ton article de juin dernier pour le lire aussi). Mon appel au secours à ma fille je l'ai écrit
il y a quelques jours seulement et j'espère très fort que sa suite ressemblera à la vôtre. Si le cœur t'en dit, mon article est ici :
http://papabricoleetmamanblogue.wordpress.com/2013/04/16/ma-douce-furie/

kat 18/04/2013 16:15

très touchant ! J'ai l'impression de vivre la même chose avec ma tête de mule, il a 4 ans mais il a toujours eté comme ça...Toujours à négocier, c'est épuisant ! En même temps il est très calin et
attachant (attachiant je dis parfois...) Bravo de pas lacher !

sophie chatry 18/04/2013 15:45

Bonjour,
quel bel article!!!!! je crois que j'aurais pu écrire quelque chose de similaire... c'est la même chose avec mon grand loulou de 5 ans, les mêmes batailles, les mêmes efforts pour éviter ce qui va
pouvoir provoquer une crise... certains jours je suis aussi épuisée... mais il peut hors de ses moments là être tellement adorable et calin!!!! Je vais essayer d'appliquer vos solutions... qui
sait... Enfin contente que ça s'arrange pour vous... peut-être un jour aussi ici...

afaurore 18/04/2013 15:34

j'ai l'impression de lire ce que je vis avec mon 2ème de 4ans
il est usant mais tellement câlin

Stéphanie 18/04/2013 15:29

Je reconnais mon fils de 29 mois dans ton article. la seule différence c'est qu'il parle, mais il faut tout négocier sinon c'est colères, pleurs. Moi aussi ca m'épuise de me dire que le soir que ca
va être la guerre pour mettre le pyjama car il voudra rester à jouer, aller au dodo car il ne veut pas. J'essaye les arrangements, j'essaye d'anticiper en le prévenant mais ça ne fonctionne pas
toujours. peut être que c'est un passage à passer. A côté de ca il est hyper câlin et fusionnel peut être trop justement. Bref je vais essayer d'appliquer tes solutions en croisant les doigts. mais
qu'est ce qu'il a un sacré caractère, ah les garçons!!!

Valerie 18/04/2013 15:08

J'ai l'impression de lire ma propre situation avec ma fille... Ca fait 2 ans que ça dure ici... intense. Je pense que c'est une phase incontournable, mais quand on est dedans on a l'impression que
rien ne pourra faire que ça aille mieux.... Courage et je suis ravie de voir que tu as su trouver des solutions! Bravo!!

mamandoudouce 18/04/2013 15:06

Magnifique article!!! En tout cas, ça fait plaisir de lire que ça s'arrange!

Chris 18/04/2013 14:57

J'en ai les larmes aux yeux... dès que ça cause relations mère-enfant, ça me transporte...
On essaie tous et toutes de faire au mieux, et ce n'est pas tjrs facile... j'ai une puce de 13 ans qui a tjrs un sacré caractère, et ce n'est pas tjrs facile en effet... on fait des compromis, on
discute, on se fâche, on s'énerve, on se rabiboche (vite)... en fait, je crois que ce sont des relations normales, mais pas simples au quotidien. On veut juste leur bonheur (et le nôtre aussi) on
croit qu'on fait le max, et ce n'est jamais suffisant... pas facile, mais c'est bon quand même !
En tous cas, bravo pour ton histoire très belle. Merci :)

missrelie 18/04/2013 14:44

SALUT
OULALA mais c'est trop dur ce que tu raconte! ouf contente pour vous que tt rentres dans lordre!
bises

Marie Grain de Sel 18/04/2013 14:39

Ton billet m'inspire beaucoup, moi qui me heurte à la plus grosse tête de mule de la terre (ex aequo avec Little B. apparemment). Ici, ça parle beaucoup et très bien... mais ça ne m'aide pas (c'est
pire en fait, parce qu'il peut me hurler qu'il me déteste, qu'il est fâché, LUI, etc.)et moi aussi j'ai du mal et je suis épuisée ;-) J'avance à petits pas, je crois que je comprends certaines
choses mais punaise... ça ne coule pas de source (il m'aurait fallu une école pour mamans, pour apprendre)

Fanny 18/04/2013 14:33

C'est très beau, on sens beaucoup de soulagement et une nouvelle relation en train de se créer.
Je suis très contente pour vous que vous ayez trouvé la solution. Bravo.

Alexthea 18/04/2013 14:09

Superbe article et magnifique déclaration d'amour maternel ! J'en ai bu chaque mot en pensant qu'ils pourraient se transposer parfois dans ma relation avec ma poupée de 4 ans ! En tout cas, Little
B. a une super maman ! :-)