Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Retrouvez-moi ici

   

mamanwhatelse@gmail.com

  

Publié par Mamanwhatelse

Pendant les dernières vacances, je suis partie seule avec les kidswhatelse en Alsace. Seule j'ai fait 1000km aller/retour avec eux en voiture, seule je les ai gérés durant 5 jours du soir au matin, nuits comprises.

Je ne compte plus les fois où les gens croisés dans la rue, dans un restaurant, dans un magasin ou même ma famille à qui j'ai rendu visite là-bas, m'ont dit que j'étais bien courageuse de partir seule en vacances avec mes 3 enfants.

La première fois je n'ai pas tiqué. Mais les suivantes, ces réflexions ont commencé un peu à m'agacer.

Pourquoi serais-je plus courageuse en vacances que le reste de l'année?
Pour ma part, je trouve qu'il est bien plus difficile de m'occuper d'eux pendant l'année scolaire. Nos exigences sont beaucoup plus grandes : les devoirs, la course aux activités et les horaires à respecter, les règles de vie à appliquer à la lettre, tout ça pour ne pas mettre de grains de sable dans le rythme familial bien huilé et calé à la minute près.
En vacances, on lâche du lest, on est moins à cheval sur les horaires, sur les principes et les règles. On les laisse un peu plus vivre, on lève certaines contraintes, on profite et le résultat fait qu'on est moins sur leur dos, et qu'ils sont plus agréables à vivre et surtout qu'on supporte plus leurs petits défauts car on est nous même plus détendue.

Et puis pourquoi courageuse? J'ai choisi d'avoir 3 enfants, je savais le rythme qu'ils allaient m'imposer, le temps exclusif que j'allais devoir leur consacrer.
Papawhatelse n'a pas le même nombre de jours de congés que moi, qui ai la chance de bénéficier de toutes les vacances scolaires. Devrait-on alors se limiter et ne plus rien faire tant qu'il n'est pas avec nous? La femme ne pourrait donc pas s'en sortir facilement, sans le soutien de sa moitié? 
Non je ne crois pas.
Et que dire alors des parents solos toute l'année?

Etrangement personne ne me souhaite bon courage pour faire réviser les 5 évaluations de Mister E et Little B la même semaine, pour réfléchir aux menus des 15 prochains jours, pour faire tourner les lessives et étendre le linge, pour exiger d'eux qu'ils ne laissent pas trainer leurs vêtements sales par terre ou qu'ils rangent leur chambre, pour leur faire respecter leur semaine de responsabilité ménagère (couvert, débarassage...), pour les faire se préparer à l'heure pour l'école, pour le karaté ou la guitare, pour gérer les crises de colère de l'un, les premières envies de rébellion anti-parentale de l'autre ou les gémissements de notre hypocondriaque... non parce que là parfois j'en aurais bien besoin de cette petite dose de courage dont on m'a tant parlé.

Alors non je ne suis pas plus courageuse qu'une autre. Je vis, j'élève mes enfants. Parfois c'est dur, parfois c'est plus simple, mais il n'y a pas de moments de l'année qui nécessitent plus de courage que d'autres.
Je ne vis rien de catastrophique, rien d'insurmontable. Je suis juste mère de famille, je m'occupe de mes enfants.

Alors à ceux qui veulent tout de même me souhaiter quelque chose, souhaitez-moi de l'énergie, de la bonne humeur, de l'humour, du recul et du lâcher prise. C'est de ça dont j'ai vraiment besoin au quotidien, surtout les mercredis comme aujourd'hui! !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Commenter cet article

Stéphanie 19/04/2019 12:16

Et je vous souhaite aussi une grande tasse de café pour tous les réveils qui piquent à 7h quand ils peuvent - pourtant - se lever tard :D