Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Retrouvez-moi ici

   

mamanwhatelse@gmail.com

  

Publié par Mamanwhatelse

Vous avez été nombreuses à réagir à l'arrêt de la tétine de Sweet A. Mais comment ai-je fait??? Elle a certainement une formule magique hyper Montessorienne dans sa poche, Mamanwhatelse, pour enfin se débarrasser de cet objet de malheur???!!!
Ah si vous saviez!!! J'ai surtout un diplôme de mauvaise mère maline au coeur de pierre!!!

Avant de vous délivrer ma méthode ultra peu orthodoxe, revenons-en en fondamentaux.
Mes 3 enfants ont eu une tétine que j'ai dégainé dès le 2ème jour à la maternité! Cette foutue tétine m'a délivrée de bien des maux et elle ne m'a heureusement pas empêché d'allaiter les kidswhatelse (ce que l'on répète souvent à tout bout de champ, ici cela n'a eu aucun impact).
J'ai toujours essayé d'en limiter son usage à des moments bien précis de la journée : la sieste, le dodo du soir, les gros chagrins, les trajets en voiture.... Je mentirais si je vous disais que je réussissais à chaque fois. Parce qu'en vrai, on se fait très vite déborder par ce petit bout de plastique. On le dégaine finalement bien plus vite que nécessaire, parfois pour gagner du temps, parfois pour avoir la paix (des oreilles!).

Toujours est-il que lui dire adieu pour les enfants est souvent synonyme de gué-guerre perpétuelle avec les parents (mais cela reste quand même plus facile de supprimer une tétine que d'arrêter de sucer son pouce, j'en reste convaincue et surtout des amis dentistes m'ont confirmé qu'une tétine faisait moins de ravage sur une dentition qu'un doigt dans la bouche! A bon entendeur....).
Avec Mister E, cela s'est fait de manière naturelle quasi de son plein gré. Il l'a jeté de lui-même un matin avant de partir à l'école en fin de petite section de maternelle. La veille il avait visité sa future classe de moyens et le déclic s'était fait tout seul. Il est comme ça mon Mister E, une volonté de fer : quand il a décidé un truc, il s'y tient.
Pour mon sentimental de Little B, cela a été plus compliqué. Impensable pour lui de s'en débarrasser tout seul... mais un beau jour, on l'a tout simplement perdue à la maison, sans autre tétine en stock. Il a bien fallu apprendre à s'en passer et quand je l'ai retrouvée 6 mois plus tard dans un de ses bacs à jeux, croyez-moi que je n'ai rien dit!!!
Quant à Sweet A, on a un peu reproduit le même schéma que son frère cadet. Pour elle, sa tétine c'était tout. Il faut dire aussi qu'avec cette demoiselle, on a été beaucoup plus permissifs, par manque de temps et par facilité certainement. Elle l'avait tout le temps, partout, sauf à l'école où dès novembre j'ai exigé qu'elle ne l'emmène plus.
Depuis quelques mois déjà, on passait de plus en plus de temps à chercher cette foutue tétine qu'elle égarait un peu partout. A chaque fois, je la prévenais que si on ne remettait pas la main dessus, on lui dirait adieu et que je n'en rachèterais pas (alors que j'en avais un stock de 2/3 qui attendait dans son armoire....ouh la vilaine maman). Mais je ne savais pas tenir parole : une de perdue, une de retrouvée, la voir pleurer me mettait le coeur en miette et j'en ressortais une!!
Et puis il y a eu ce fameux week-end en Normandie avec des copains fin mars dans cette immense maison aux 15 000 recoins. Et ce qui devait arriver, arriva. La tétine disparut par un bel après-midi normand.
Au moment du coucher, impossible de remettre la main dessus : tout le monde s'est mis à chercher, les 6 adultes et les 8 enfants. Nada, que dalle, la tétine n'était nulle part. Alors il fallut expliquer à Sweet A que pour dormir il n'y aurait pas de tétine. Cela a été dur surtout que dans ma fourberie, je savais que j'en avais emporté une de secours bien cachée au fond de ma valise, mais regonflée par les copines qui me disaient de ne pas lâcher, je n'ai rien avoué à ma fille. Ce soir-là je l'ai aidé à s'endormir, en la berçant, en lui caressant les cheveux et en lui faisant des câlins.
J'ai redouté le réveil nocturne en stress mais rien. Elle a dormi comme un loir.
Le lendemain après-midi à la sieste, rebelote : comme à son habitude, elle a réclamé son duo, tétine et doudou pour se reposer. Je suis à nouveau restée avec elle pour l'aider à sécher ses quelques larmes et lui faire oublier son (petit) chagrin.

Que c'était dur de lui mentir, surtout qu'entre-temps, à la recherche d'un autre objet perdu, nous avions retrouvé sa tétine chérie. 
Mais on avait fait une nuit sans, impossible de revenir en arrière, il fallait tenir encore et encore.
Et ça a marché!!!
Une nuit, deux nuits, trois nuits, sieste après sieste, elle a continué pendant quelques jours, voire une bonne semaine à nous réclamer à chaque fois sa tétine et son doudou pour s'endormir.
A chaque fois, nous avions le même discours : la mettre en valeur en lui répétant qu'elle était une super grande et qu'elle arrivait très bien à dormir juste avec doudou.

Voilà donc un mois que Sweet A s'est séparée à l'insu de son plein gré ;-) de sa tétine et que tout s'est passé presque le plus naturellement possible. Elle dort toujours aussi bien. Et même si les endormissements le soir ont parfois été un peu plus longs que d'habitude, aujourd'hui tout est revenu dans l'ordre. Elle n'associe plus son doudou à sa tétine, ne la réclame plus, même quand elle s'est ouvert le menton au ski il y a 15 jours. 
Elle est totalement désintoxiquée!!!

Je crois qu'il n'y a pas de recettes magiques, il faut juste attendre que les enfants soient prêts et nous aussi!!! Si j'ai si souvent craqué auparavant en lui en redonnant une autre, c'est que très certainement elle comme moi n'étions pas encore décidé dans nos têtes. Il a fallu d'un coup de pouce du destin et d'une volonté un peu plus forte que les autres jours pour s'en séparer définitivement.
Faites-vous confiance, faites-leur confiance, rassurez-les et vous y arriverez!

Un jour, je lui avouerai mon gros mensonge, comme je l'ai fait récemment avec Little B (qui a bien ri!). En attendant, j'ai rangé sa dernière tétine avec celles de Mister E et Little B dans leur boite à souvenirs, à côté des premières mèches de cheveux coupées, des bracelets de naissance et autres petits souvenirs d'eux bébé... La boite est de plus en plus remplie, ils grandissent, les souvenirs s'accumulent... that's life comme on dit!

Rendez-vous sur Hellocoton !

Commenter cet article

Deborah 03/05/2018 06:17

Ezra a droit à sa tétine comme toi, pour la voiture, les siestes, la nuit mais en journée, on répète que "non non non, il est grand maintenant", il l'enlève déjà beaucouuup plus facilement qu'avant. Mais ce n'est pas miraculeux: dès qu'il est crevé, il la cherche partout. On envisage de lâcher cet été, j'appréhende mais ses dents partent en cacahuète, il est grand temps!

Sonia Danse Prénatale 02/05/2018 22:14

Ahh cette sacrée tétine! Pour mon 1er garçon nous lui avions dit que ce serait bien de la donner au père Noel. Echange de bon procédé , ça s'est fait en douceur ... A suivre pour le 2 ème .
Sonia Danse Prénatale

weena 02/05/2018 20:26

J'ai la meme technique

Jude 02/05/2018 13:59

On a fait pareil pour les 2 filles : Nous nous étions fixés la date de l'anniversaire des 3 ans comme limite.
Un peu de méthode couet : on leur avait répété 50 fois que ce serait fini ce jour là.

La première sieste , c'est dur dur, mais ensuite, aucune d'entre elles ne l'a plus jamais demandé.
Bravo à SweetA!

WorkingMutti 02/05/2018 12:53

La fin de la tétine à la sieste ça va être bientôt une grande question pour nous. L'école maternelle refuse que les enfants en apportent pour la sieste. Donc il va falloir faire sans alors qu'ils passent leur temps à ma la réclamer. On a déjà dit non quand on sort de la maison, on essaie de limiter aux siestes et au coucher mais ces petits fourbes en ont en stock bien cachées ;).
Etant donné qu'ils ne veulent pas être grands ni aller à l'école, je doute que cet argument marche.

J'aime beaucoup la tradition de l'arbre à tétine. Mais pour ça il faut que l'enfant soit prêt.Et les échéances de la vie sociale/scolaire ne nous laissent pas toujours le choix

Suzanne 02/05/2018 12:49

BRAVO à Sweet A !!!!
Moi aussi j'avais toujours un stock de tétine au cas où !!!
Pour ma première, elle a fait comme Mister E : elle l'a jetée d'elle-même à la poubelle en petite section. (Mais on lui avait promis un beau cadeau le jour où elle la jetterait : forcément le lendemain, nous l'avons emmené dans un magasin de jouet).
Pour la 2e, elle l'avait tellement machouillé qu'elle en était toute cassée. C'était l'occasion ou jamais : "Ma chérie, j'en ai pas d'autres, il va falloir t'en passer" et voilà c'est passé comme une lettre à la poste à peu près au même âge que sa soeur.

Emily 02/05/2018 11:39

Bravo Sweet A!
Pareil ici, la grande nous a annoncé un jour qu'elle n'en voulait plus, et pour la petite, comme pour sweet A, j'ai profité d'une tétine introuvable pour me lancer! En 3 jours c'était réglé!