Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Retrouvez-moi ici

   

mamanwhatelse@gmail.com

  

Publié par Mamanwhatelse

Quand on décide de faire un enfant, on ne pense pas aux devoirs qu'il aura à faire plus tard.
On est focalisé sur des petits détails comme les nuits hachées, les couches à changer...
Très honnêtement, je souriais quand on me disait "petits enfants, petits problèmes, grands enfants, gros soucis". Et bien c'est vrai, plus ils grandissent et plus les sujets compliqués s'amplifient.
En ce moment, ma prise de tête ce sont les devoirs.
Si Little B s'y met volontiers et les expédie rapidement avec plaisir chaque soir et chaque week-end, avec Mister E c'est une vraie galère.
Il déteste les devoirs. Tous les enfants détestent, me direz-vous. J'en conviens certes. Mais en plus de détester, il y met une mauvaise volonté qui dépasse tout ce que l'on peut imaginer et le moment des devoirs devient une véritable corvée. Un sacerdoce.

J'en viens à redouter de m'y mettre avec lui. Je me demande ce que j'ai fait pour mériter un tel calvaire. Au final, ça me bouffe autant que lui et il n'est qu'en CE2.
Certains vont me faire remarquer que les devoirs à la maison sont interdits depuis une circulaire de je ne sais plus quand. Oui mais voilà, je ne suis pas du genre à remettre en cause la maitresse, je fais ce qu'on me donne. Il faut dire également que nous avons choisi de mettre les kidswhatelse en école privée et donc nous acceptons les règles du jeu.
Des devoirs, il en a raisonnablement. Il n'est pas sensé y passer des heures. Sauf que ses pieds de plomb et sa tête de mule nous y font passer plus de temps que la normale.
Déjà il faut s'installer, sortir sa trousse, ses cahiers et son agenda. C'est marrant comme il peut être rapide à faire certaines choses et si lent pour d'autres.... Ensuite je lui laisse toujours choisir ce par quoi il a envie de commencer, histoire de lui donner du coeur à l'ouvrage. En règle générale, les mathématiques ça passe comme une lettre à la poste. Reste le français, l'histoire et la géographie. Dès qu'il faut écrire, conjuguer, orthographier, ça se complique. Mais le pire du pire ce sont les leçons à apprendre. Là très sérieusement je suis capable de m'arracher les cheveux : il est totalement incapable d'apprendre une leçon ou certaines définitions mot à mot. J'ai tout essayé de la mémorisation visuelle à l'auditive, rien ne fonctionne.
Quand il a décidé qu'il ne le ferait pas et qu'il n'y arriverait pas, vous ne pouvez rien lui faire rentrer dans sa caboche.
Le pire c'est qu'il est loin d'être bête, mais ce qui ne l'intéresse pas, il ne voit pas l'utilité de l'apprendre.

Je passe donc mon temps à replacer dans notre quotidien tout ce qu'il apprend en classe, pour lui montrer que tout est nécessaire, pour le rendre curieux d'en savoir plus.
J'essaie le pus possible de sortir du contexte scolaire et des cahiers (il déteste sa maitresse, ça n'aide pas non plus...) pour trouver d'autres formes d'apprentissage auxquelles il serait moins réfractaire.

Par le biais du blog, je lui ai fait découvert Squla. Il s‘agit d’une plateforme de jeux éducatifs et d’activités ludiques en ligne permettant aux enfants d’apprendre, de s’entraîner et de progresser dans toutes les matières du programme scolaire, pour tous les enfants, de la maternelle au CM2.
J'ai créé un compte à chacun des boyswhatelse, et Mister E comme Little B prennent plaisir à apprendre en jouant.
Dans chaque matière (français, mathématiques, sciences, histoire géographie, enseignement civique et moral, anglais et culture générale), ils approfondissent leurs connaissances au travers de petits tests et quizz. Sur tablette ou ordinateur (2 supports qu'ils adorent), ils peuvent ainsi progresser en jouant. 

Les contenus de mathématiques et français sont préparés par les éditions Nathan, et pour les autres matières, ce sont des professeurs des écoles qui élaborent les exercices à partir du programme scolaire en vigueur.
Tout est très intuitif et vise à donner de l'autonomie aux enfants. Pour ceux qui ne savent pas encore lire, les consignes sont données oralement. Les interfaces sont simples et les enfants peuvent changer de matière très facilement sans aide externe.

Ils choisissent leurs réponses parmi plusieurs et après chaque question, qu'ils aient bon ou non, un petit bandeau apparait pour leur en apprendre plus et leur donner quelques explications.

Ce qui motive le plus Mister E (et c'est un vrai challenge entre son frère et lui!) c'est de gagner des points d'expérience et d'obtenir le plus de pièces possible. Les points d'expérience et les pièces s'obtiennent en répondant correctement aux questions. En fonction du nombre de point d'expérience et de pièces gagnés, de nouveaux jeux et niveaux sont débloqués.

Chaque semaine, je reçois par mail un rapport détaillé pour Mister E et Little B. Je sais ainsi quelles matières ils ont travaillé et combien de temps, leur pourcentage de bonnes réponses. Je peux suivre leur progrès sans être derrière leur dos en permanence.
Je peux également me connecter à mon compte de parent pour retrouver toutes ces informations, leur donner à chacun un objectif (faire 30 minutes de français dans la semaine par exemple) et leur laisser un message d'encouragement qu'ils découvriront quand ils se connecteront.
J'ai vraiment envie que leur petit moment à eux sur Squla soit de la détente instructive et non pas des devoirs supplémentaires. Je ne leur fixe pas d'objectifs particuliers. Ils sont tous les 2 très curieux et aiment passer d'une matière à une autre. J'appuie parfois un peu pour que Mister E fasse un peu plus de français mais ça s'arrête là. Je veux que ça reste ludique et c'est d'ailleurs le but de cette plateforme.
Niveau tarif, il existe 3 types d'abonnement (1, 3 ou 12 mois) dont les prix varient entre 9,95€ et 7,95€ par enfant est par mois (sachant qu'à partir de 2 enfants inscrits, une réduction de 2€ est offerte par mois). Je trouve personnellement les tarifs très raisonnables. 
Pour nous, cela leur permet de passer du temps sur l'iPad ou l'ordinateur, chose qu'ils adorent et réclament à corps et à cri (vive la nouvelle génération!) et que je restreins énormément. Mais je sais qu'avec Squla, ce n'est pas du temps de perdu bêtement : ils jouent, ils s'amusent, ils découvrent de nouvelles notions et en approfondissent d'autres. J'appelle cela du jeu utile et j'ai aussi moins mauvaise conscience de les laisser un peu derrière l'écran.
Si vous êtes tentés, vous pouvez essayer Squla gratuitement avec vos enfants et pour en savoir plus c'est par ici!


En parallèle, pour préparer les contrôles, revoir les leçons et les approcher d'une manière différente, j'utilise énormément l'ouvrage "Tout le programme de CE2" de la collection Boscher.
Français, mathématiques, temps et espace (notre histoire-géo à nous), sciences, anglais : l'essentiel des connaissances du CE2 y est abordé.

Chaque leçon est présentée sous l'angle d'un résumé, parfait pour revoir différemment les notions abordées en classe, d'une méthode pour aider l'enfant à réussir ses exercices et d'exercices variés et progressifs pour lui permettre de vérifier ses connaissances.

En règle générale, on apprend la leçon dans son cahier d'école, on fait les exercices demandés puis on vient conclure le sujet en ouvrant le livre à la page des notions apprises : une relecture rapide de la leçon avec d'autres mots que ceux de la maitresse, quelques exercices à l'oral pour vérifier qu'il a bien compris et le tour est joué. 
Souvent je suis surprise du décalage entre la leçon et l'évaluation faite en classe, je me rends compte que je n'ai pas forcément insisté là où la maitresse les a interrogés. Avec "Tout le programme de CE2", je balaie rapidement les points de blocage qu'il pourrait rencontrer et je sais que je l'ai fait travailler de la manière la plus complète qui soit et sans trop le faire rechigner.

J'ai aussi pris le cahier d'exercices "Je m'entraine en Français", son point faible actuellement. Il peut ainsi revoir et approfondir un peu plus ses leçons de vocabulaire, orthographe, grammaire et conjugaison. Je lui présente sous forme de jeu, indépendamment du moment des devoirs et ça passe mieux... Les exercices ont un niveau de difficulté progressif, les consignes sont claires et le système d'auto-évaluation lui plait bien.

L'année dernière, j'avais également investi dans le "Bled école primaire" qui reprend dans un seul ouvrage toutes les règles de français du CE1 au CM2, avec des exercices et des fiches bilan.

Même si il est très complet, je le trouve parfois un peu trop succinct pour aider les enfants dans leur compréhension (la présentation y est pour beaucoup aussi, je la trouve un peu plus fouillie) et les exercices ne rentrent pas assez dans le détail à mon sens et restent assez superficiels. C'est mon avis, mais cela ne m'empêche pas de le consulter également pour trouver la meilleure façon d'aborder une notion avec Mister E.

Little B m'a aussi réclamé son livre de révision, comme il l'appelle. Du coup, il a aussi son "Tout le programme de CP" : il s'en sert comme d'un cahier de vacances, il aime s'y plonger pour faire des calculs, lire mais beaucoup moins pour écrire, son gros point faible!!! Pour le motiver pour ça, on a opté pour un cahier d'écriture de la méthode Boscher : il apprend à former ses lettres, à écrire des mots et construire des phrases. Plutôt efficace pour le moment, on note enfin du progrès!!!

Ce qu'il adore plus que tout c'est lire. Tous les soirs, on lit ensemble l'histoire du soir, une page lui, une page nous. Il aime déchiffrer. Je ne me souviens pas d'une telle envie chez Mister E au même âge.
Little B veut lire encore et encore et surtout des livres. Sa maitresse nous a recommandé la série des "Je suis en CP" aux éditions Castor Poche mais j'ai découvert également les premières lectures de la collection Boscher qui m'ont beaucoup plues par leur contenu. On y trouve avant l'histoire une préparation à la lecture avec des syllabes à déchiffrer, des sons à retrouver, les mots compliqués à prononcer et la présentation des personnages. Puis vient la lecture, environ une dizaine de pages avec de jolies illustrations et en fin de livre, un petit dossier est proposé pour approfondir la lecture, le vocabulaire abordé et la compréhension de l'histoire. 

C'est vraiment le format idéal pour le CP et les débuts en lecture.

Reste à savoir comment Sweet A se comportera face aux devoirs. Il parait que les filles sont plus raisonnables et qu'elles s'y mettent plus volontiers. Rumeur ou réalité? Je suis preneuse de vos expériences! Et si vous avez d'autres astuces pour faire travailler vos enfants, aidez-moi je vous en supplie, il en va de ma santé mentale!!!!!
Les devoirs c'est vraiment la plaie pour les parents!!!

PS : ne me proposez pas la solution de l'étude pour Mister E : on a déjà essayé, il n'y fait rien à part regarder le plafond!!! 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Commenter cet article

Ambimum 03/02/2017 17:19

Comme je compatis. Pourquoi est-ce qu'il déteste sa maîtresse ?? Peut être que son blocage vient de là et qu'il n'a pas envie de faire ce qu'elle demande.
J'aurais tendance à essayer de lui expliquer que c'est vraiment pour lui qu'il le fait et personne d'autre et s'il s'entete peut etre en parler justement à la maitresse pour trouver une solution avec elle. Courage. !!

lespetitesm 03/02/2017 14:43

pffff... j'allais te redire "petits enfants, petits soucis, grands enfants..." car malheureusement c'est la réalité! Attends que les hormones s'en mêlent... Ici on a des différences flagrantes sur les quantités de devoirs entre les filles. Pour s'en débarrasser, elles bâclent, mais pourquoi pas. Pour mon aînée en CM2, zéro devoir, et ça va lui faire bizarre en 6e, donc on lui a aussi pris tout le programme pour qu'elle travaille un peu à la maison: résultat elle râle aussi...
Je te souhaite beaucoup de courage!
J'ai commencé des tas de brouillons sur la préado et les difficultés mais j'ai jamais osé publier, j'ai peur d'en dévoiler trop sur mon ainée et qu'elle me le reproche plus tard, c'est sa vie privée aussi...
Bises
Marion

Carambine 03/02/2017 11:52

Bonjour,
As tu déjà entendu parler des 8 formes d'intelligence ? Mister E n'est sans doute ni visuel ni auditif.... j'ai découvert cela a une conférence passionnante organisée par Fly à Way à Bois-Colombes, qui organise 2 ateliers pour les parents et un stage pour les enfants, pour les aider à découvrir leur meilleure méthode pour apprendre. Je suis bien tentée de faire ces ateliers et d'envoyer mon aîné au stage l'année prochaine quand il sera en CE1! La conférencière était passionnante, c'est une ancienne prof de français au collège qui est maman de plusieurs enfants et a aussi pu expérimenter des méthodes un peu différente dans une classe de 6eme. En tout cas plein de courage à toi !

Virginie 03/02/2017 11:26

Bonjour, à Levallois nous avons l'étude dirigée qui est encadrée par les maîtres et les maîtresses entre 15h30 et 16h30. J'avoue que c'est génial, pas de stress, de dispute..et les résultats sont là.
Après les enfants vont au centre de Loisirs ou aux activités de La Ruche : théâtre, atelier cuisine, montage vidéo, tennis, judo...Bref c'est le top, pour rien au monde je quitterai cette ville.

armelle1206 02/02/2017 23:16

Sincèrement les filles, quand je vous lis je vous envie.... Et je suis désolée de vous annoncer que ce n'est que le début... Ma fille est en 4ème... Alors, le français, les maths, l'anglais, l'espagnol, les SVT, les sciences physiques.... et le reste.... Mais les débuts ont été très compliqués pour elle. Elle a eu la chance d'avoir une maitresse de CP qui ne l'a pas laissée tomber, elle l'a aidée au maximum pour l'écriture et la lecture. J'ai fait mon possible pour l'aider aussi. La chance que j'ai eu c'est qu'elle restait à l'étude le soir et que c'était un maitre ou une maitresse qui corrigeait leurs devoirs, elle n'avait que les poésies à apprendre de retour à la maison... Depuis le début du collège elle va dans un centre socio culturel, où des élèves de grandes écoles viennent aider les collégiens pour leur devoir... C'est une vraie chance quand le "prof" aime la matière qui pose difficulté aux collégiens, s'ils n'aiment pas cette matière là ou ne l'étudie pas... euh là.. c'est galère... lol... As-tu essayé de faire faire les devoirs par une autre personne que toi et papawhatelse ?? je dis cela je ne dis rien mais...peut-être qu'il aime te faire tourner en bourrique car cela veut dire que tu vas lui consacrer plus de temps... Il a l'air d'aimer apprendre en plus vu le temps qu'il passe sur le squla ... En tout cas bon courage.... à vous toutes, je suis bien d'accord les devoirs ça craint !!!

Charlotte à lunettes 02/02/2017 18:28

J'ai pour habitude de dire aux parents que je vois en rdv, de laisser tomber si jamais les devoirs deviennent trop une galère. Si tout n'est pas fait, tant pis. Ils voient ça avec moi le lendemain.
Et pour peu que l'élève en question se vexe "facilement", quand il voit qu'il a des erreurs car il n'a pas appris ses mots (par exemple), cela sert de leçon. ;)

Djoulaie 02/02/2017 17:41

Ici c'est est le contraire, mon grand qui est en ce2 n'a jamais râlé pour faire ses devoirs, et il a une telle mémoire que ses leçons sont apprises en très peu de temps, idem pour les poésies qu'il apprend entière en une soirée !
Par contre ma fille, au cp... C est une autre histoire ! Bon déjà la mémoire c'est pas son truc :-) et puis souvent les devoirs se terminent en jus de boudin! Pas parce qu' elle n y arrive pas, c'est une bonne élève.. mais parcequ elle n a pas envie ! Après une journée de travail à l école elle ne comprend pas pourquoi elle a encore des fiches de lecture à lire ou des mots à apprendre par coeur pour les dictées.. alors ça râle.. et ça dure + longtemps que prévu.
La seule solution que j ai trouve c est la carotte .. je sais ya mieux, mais ça fonctionne relativement bien depuis ! (La carotte ici étant de pouvoir participer à l apéro du vendredi soir avec papa et maman, et se coucher à 21h exceptionnellement lol! :-D)

Jude 02/02/2017 16:17

Chez moi aussi, en CE2, ma fille déteste les devoirs. Je fais quelque chose que je n'aurai jamais imaginé: on n e fait pas tout! On saute systématiquement la lecture car elle se débrouille pour le faire en classe. Elle a aussi pour objectif de connaitre sa poésie presque par coeur avant de rentrer à la maison. Il en reste quand même assez pour que ce soit difficile, surtout que le maitre donne les devoirs du jour au lendemain. Comment s'organiser quand les enfants ont des activités le soir et finissent à 18h ?

Claire 02/02/2017 15:51

C'est pareil chez nous avec notre grande qui est en CE2. Déjà, faut choisir son horaire, parce qu'à partir de 18h c'est impossible de lui demander quoique ce soit. Ensuite on fait en 2 parties : les exercices ou la lecture qu'on fait ensemble, après je la laisse lire sa leçon et je l’interroge sur le tableau noir de la cuisine... le fait d’écrire à la craie et de ne pas être dans sa chambre a l'air de bien fonctionner... au moins on n'a plus les 30 minutes de négociations/pleurs/crises avant chaque séance qu'on avait l'an dernier.

lexou 02/02/2017 15:34

les devoirs c'est la plaie, et franchement parfois les instituteurs en donnent trop et quand on rentre et que c'est déjà la course ce n''est pas évident de s'y mettre!ici mademoiselle est au CP mais quand je vois des poésie à apprendre d'un soir sur l'autre, même pas strophes ca m'étonne.En plus de cela c'est vraiment très différent pour une même classe avec différents instituteurs!

maman est occupée 02/02/2017 14:48

Je suis très attentive aux progrès des loulous et j'avoue être sur leur dos bien souvent quand ils ne travaillent pas suffisamment à mon goût. Je les fais travailler un peu à la maison, pour revoir et approfondir les matières ou les points qui posent problème. J'ai un accès à Squla, il faut que j'y mette mon Grand, je n'en lis que du bien.

Anne 02/02/2017 14:28

Ici en CP c'est la croix et la bannière... Elle n'en voit pas l'intéret (elle fait faire ses lignes par son camarade de table pour tout dire hein).
Ce qui marche : lui dire ce qu'on fait après pour qu'elle voit que la vie ne s'arrête pas aux devoirs et les bon points maison qui lui donne des bonus. Bref !
Bon courage !

Emilie 02/02/2017 14:18

Ma fille est en CE1 et je vis plus ou moins la même galère...
J'ai trouvé une solution, notre super baby-sitter qu'elle adore vient 1 à 2 fois par semaine 1 petite heure pour les devoirs, révisions, etc... Et avec elle miracle tout se passe bien!

Anne 02/02/2017 14:50

Emilie nous aussi on avait fait ça... et au final ça n'a tenu qu'un mois...
Elle vit les devoirs comme une suppression de liberté !
Elle nous a même demandé quand est ce qu'elle aurait le temps de s'amuser...

Clairoun 02/02/2017 13:47

Désolée mais rumeurs pour les filles... 30 minutes de négociation et raleriez pour 5 minutes de devoirs chez nous en CE1 !