Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Retrouvez-moi ici

   

mamanwhatelse@gmail.com

  

Publié par Mamanwhatelse

8 ans et demi et puis quoi encore! Je ne vois pas les années passer et pourtant tu es là pour nous rappeler le temps qui défile. 
8 ans et demi c'est pas rien. Je me souviens très bien des miens. Tu es à l'âge des premiers vrais souvenirs, tout ce que tu vis aujourd'hui te marquera pour ton avenir.
Tu ne nous racontes pas grand chose de ta vie de petit garçon mais ce que j'arrive à ressentir me rend fière. Tu aimes aller vers les autres, les situations inconnues ne t'effraient pas. Tu es ultra sociable. Si tu pouvais vivre en tribu, tu le ferais.
L'effort te fait peur, tu n'apprécies pas beaucoup ça. Il faut que tout soit simple, que cela coule de source. Si quelque chose te résiste, alors tu te braques et tu abandonnes en te persuadant que tu es nul.
Mais non tu n'es pas nul, loin de là.
Tu veux jouer les grands, faire les choses par toi-même. Tu cherches de l'indépendance que je ne suis pas prête encore à te donner. Tu es mon tout petit, mon tout premier, et tu voudrais déjà aller où bon te semble tout seul.

Tu es loin d'être casanier comme ton frère. Toi tu as besoin de sortir, de courir, d'être dehors.
Ton frère, parlons-en. Contrairement à lui et ses colères, tu es plus discret. Parfois même face à lui qui est si omniprésent, on t'oublie. Et alors tu te mets à faire les choses les plus absurdes qui soient, comme pour nous dire "hé ho je suis là aussi".
Avec Little B, c'est je t'aime moi non plus. Vous êtes tous les 2 ensemble capables du pire comme du meilleur. Quand il s'agit de se liguer contre les parents, vous savez si bien vous entendre mais jouer ensemble est encore très compliqué et ça se termine très souvent en disputes.
Ta soeur, c'est ton rayon de soleil. Pour elle, tu es de tous les compromis, tu sais l'aider et me seconder sans râler. Je ne t'ai jamais vu aussi câlin qu'avec Sweet A. A croire que tu ne gardes ces instants de tendresse que pour elle.
Tu es souvent dans la retenue. Il est rare que tu te laisses aller avec nous à quelques gestes d'affection et quand tu le fais, avec un dessin ou quelques marguerites, je te sens gêné. Tu veux être un dur et ne rien laisser transparaitre. D'un sourire, tu effaces tout.
Tu es comme moi finalement. Un coeur tendre et une carapace bien dure. Ne rien montrer, tout garder pour soi. Mais tu sais mon ange, on se fait du mal comme ça et on se sent parfois bien seul avec nos peines comme avec nos joies.
Je voudrais que tu ouvres un peu plus ton coeur, que tu me racontes des petites choses, que ce soit nos secrets à tous les 2. J'ai souvent l'impression que tu ne me fais pas confiance mais à moi, tu peux tout me dire. Je suis ta maman qui t'aime, quoiqu'il arrive, quoique tu fasses, quoique tu dises et même si je ne suis pas d'accord, je serai toujours là pour toi.

Jolie demi-année mon grand. Laisse-toi aller, tout ira bien, je te le promets.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Commenter cet article

Naïma 16/02/2017 11:25

Très beau billet, émouvant! C'est une belle déclaration :)

Dodie 16/02/2017 11:07

Magnifique!

Emmanuelle Hetzel Lledo 16/02/2017 10:46

Quelle belle preuve d amour !! Cela m a beaucoup ému.