Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Retrouvez-moi ici

   

mamanwhatelse@gmail.com

  

Publié par Mamanwhatelse

Vous devez vous demander avec ce titre où je veux bien en venir avec ce billet!!
Et bien aujourd'hui c'est un billet découverte que je veux partager avec vous. Début juin, j'ai été invitée à visiter un site de production des Laboratoires Boiron, leader en homéopathie.
L'homéopathie, j'en ai déjà parlé un peu ici, j'en utilise souvent pour les petits bobos du quotidien (les chutes, les nausées, les poussées dentaires ou les nuits difficiles) et ça marche plutôt pas mal.
Comme je suis une grande curieuse de nature (j'ai aussi travaillé presque 10 ans en industrie pharmaceutique et ces milieux m'ont toujours fascinés!), j'ai eu envie de savoir comment on fabriquait ces petites granules, j'ai bravé la grève SNCF et je suis partie pour Lyon, siège social de Boiron et lieu de production de ces fameuses petites billes blanches.

On y croit ou on n'y croit pas à l'homéopathie, chacun ses convictions, toujours est-il qu'il est intéressant de connaitre les coulisses de fabrication et ce qu'il y a derrière ces petites tubes pour se forger une vraie opinion.

Au pays de la granule et du globule

Voilà ce que j'ai retenu de ma longue visite :

=> Un peu d'histoire et quelques définitions

Les médicaments homéopathiques ont été inventées à la fin du XVIIIème siècle par un médecin allemand, le Dr Hahnemann (le fameux H du "CH" c'est lui!).
Ce sont de vrais médicaments reconnus comme tels par les autorités de santé : ils sont constitués à base de substances d'origine végétale, animale, minérale ou chimique.
Ils sont utilisés pour soigner des affections qui surviennent brutalement avec un traitement sur quelques heures ou quelques jours (comme les piqûres d'insecte - avec mes allergiques aux moustiques, Mister E et Little B, ça fonctionne très bien) ou pour soigner des affections récidivantes avec alors un traitement sur de la longue durée comme quelques semaines voir quelques mois (comme pour la constipation ou les molluscum, ultra efficace sur Mister E!).

Tout le monde peut utiliser les médicaments homéopathiques : bébé, enfant, adulte, femme enceinte et personne âgée.
Aujourd'hui, l'homéopathie compte 300 millions de patients dans le monde.

On distingue 2 types de médicaments homéopathiques :
- ceux avec un nom de marque avec une indication thérapeutique précise, une posologie et une notice destinés à traiter un problème donné
- ceux à nom commun présentés le plus souvent en tubes de granules ou en uni-doses de globules, sans indication thérapeutique, ni posologie, ni notice, l'indication de ces médicaments et leur posologie devant être déterminée par un professionnel de santé en fonction de chaque individu.
Ces médicaments homéopathiques sont tout à fait compatibles avec les médicaments allopathiques (comme les antibiotiques ou anti-inflammatoires par exemple).

J'en profite pour expliquer la différence entre l'allopathie et l'homéopathie, 2 médecines que nous côtoyons tous les jours mais dont nous ne connaissons pas exactement les différences : l'allopathie est une médecine qui combat les symptômes alors que l'homéopathie est basée sur le principe que pour combattre une maladie, il faut absorber des substances qui provoquent ces mêmes symptômes (un peu comme les vaccins d'ailleurs).

C'est très bien tout ça, me direz-vous, mais les granules comment on les fabrique??? J'y viens, pas de panique!!!!


=> Le processus de fabrication

+ les composants

Les granules et les globules sont constitués de 2 choses : la teinture mère diluée et un support neutre.
La première, la teinture mère, est obtenue après macération dans un mélange d'alcool et d'eau (ou trituration dans du lactose pour les éléments non solubles) pendant 10 à 21 jours de la souche végétale (plantes), animale (serpent de venin, encre de seiche, insecte desséché...), minérale ou chimique (pierre, métaux, vitamines...).

                 

On obtient alors après filtration un flacon de teinture mère qui va être utilisée pour la dilution. C'est la solution la plus concentrée de la souche. Le nom de la teinture mère est inscrit en latin sur les tubes de granules ou sur les doses-globules.

                                           

La dilution c'est ce que l'on connait sous le nom de 1CH, 5CH, 9CH....
Par exemple pour obtenir une dilution de 1CH (ou 1 Centésimale Hahnemanienne, vous pourrez briller en société maintenant que vous connaissez la signification du CH!!!), on prend 1/100ème de teinture mère que l'on met dans 99/100ème de solution hydroalcoolique que l'on mélange par dynamisation (le mélange est soumis à 150 secousses en 7,5 secondes, c'est juste énorme).
Pour obtenir une dilution de 2CH, on repart de la dilution de 1CH, on en prend 1/100ème que l'on mélange à 99/100ème de solution hydroalcoolique, que l'on dynamise à nouveau.


                  

Et ainsi de suite, jusqu'à obtenir la dilution souhaitée (au maximum 30CH).
Les dilutions sont réalisées sous des hottes spéciales afin de permettre aux manipulateurs (les mélanges se font manuellement avec des pipettes, seule la dynamisation est réalisée par une machine) de travailler dans une atmosphère la plus pure possible afin de garantir les propriétés des souches.


   

            

En comprenant cette étape de dilution, vous comprenez la signification des CH : plus le nombre de CH est faible, plus la granule ou globule est concentrée en teinture mère et plus le nombre est faible, plus elle est diluée.
Moi franchement ça m'a ouvert des portes : j'y comprenais rien à ces histoires de CH, je ne voyais pas vraiment la différence entre 5CH et 9CH et bien maintenant tout est plus clair!!!

Maintenant qu'on a nos dilutions, il nous faut notre support neutre : le granule ou le globule.


                  

Ils sont fabriqués selon le principe de dragéification à partir d'un tout petit cristal qui va être progressivement enrobé de couches de lactose (15%) et de saccharose (85%).
Cette opération est assez longue et minutieuse puisqu'il faut 13 jours pour passer du cristal au globule (qui mesure 1,8mm de diamètre) et 16 jours pour obtenir un granule (de 3,9mm de diamètre).




A titre d'info, en 2008 par exemple, les Laboratoires Boiron ont fabriqué 700 tonnes de granules et globules : quand on voit leur taille riquiqui, on imagine la quantité astronomique de granules et globules que cela représente!!
Et non, les granules et les globules ne sont pas que du sucre : à titre de comparaison, un morceau de sucre pèse 5g et contre 0,21g pour 5 granules homéopathiques. Vous ne grossirez pas en vous soignant par homéopathie!!!



+ l'imprégnation

Maintenant qu'on a nos dilutions et nos supports neutres de prêt, comment fait-on pour incorporer les premières aux seconds?
Les Laboratoires Boiron utilise la technique de triple imprégnation. Kézaco?

                  

Cela consiste à incorporer la dilution homéopathique dans les granules ou les globules sous forme de pulvérisation répétée 3 fois avec des phases intermédiaires de séchage. Cela permet ainsi de garantir une répartition homogène de la dilution homéopathique sur l'ensemble des granules ou globules.

                   

                                               

Grâce à cette technique, vous n'avez plus besoin de vous inquiéter de l'efficacité au non de la granule ou du globule si vous le prenez entre vos doigts ou dans vos mains : la triple imprégnation permet de diffuser le principe actif au coeur de la granule et du globule et plus seulement en surface. Je me souviens encore de ma mère, quand j'étais enfant, qui me disait de ne pas les toucher sinon ça ne ferait plus effet, c'est bien fini tout ça!!!
A titre d'info, il faut 55 minutes pour imprégner 5 kilos de globules qui serviront au conditionnement de 5000 doses.

                                               


Voilà vous êtes maintenant comme moi incollables sur la fabrication d'une granule ou d'un globule!

                                           

J'ai été hyper impressionnée par ces longs couloirs de tiroir renfermant chacun des milliers de tubes.

                  


=> L'entreprise Boiron et ses contraintes

Chose plutôt rare de nos jours, les Laboratoires Boiron sont toujours à ce jour une entreprise familiale et indépendante, dirigée par Christian Boiron, fils de l'un des 2 frères pharmaciens fondateurs.
Très honnêtement, pour avoir travaillé dans le 1er labo pharmaceutique français, je peux dire que cette histoire familiale se ressent dans l'ambiance de l'entreprise et dans l'état d'esprit des collaborateurs que j'ai pu croiser lors de ma visite.
Rien à voir avec ce que j'ai pu vivre pendant 8 ans : on sent une vraie cohésion, une certaine envie et l'implication de tous à faire tourner cette entreprise.
Leur principe : la réussite de l'entreprise passe par l'épanouissement de chaque collaborateur qui génère à son tour la performance de l'entreprise.
Ah si toutes les sociétés appliquaient ce concept, il y aurait moins de burn out, croyez-moi!!!
Moi qui ai fui le labo dans lequel je travaillais parce que je ne m'y reconnaissais plus en terme de valeurs et de travail, mes 24 heures top chrono chez Boiron m'ont donné envie de replonger dans cet univers de la pharma!! J'avais envie de dire "je signe où?" à chaque personne rencontrée : c'est pour dire!!!!

Boiron est présent dans 59 pays. Leurs 4 sites de production sont situés en France. La maitrise des hautes dilutions est un savoir faire perpétué depuis 1932.
Comme tout laboratoire pharmaceutique, Boiron est soumis aux mêmes contrôles et réglementations que les médicaments allopathiques avec une contrainte supplémentaire qu'est la multiplication du nombre de souches.

                  

En effet, une des difficultés est l'incapacité, arrivé à une dilution 4CH, de pouvoir reconnaitre la souche utilisée et le nombre exact de dilutions réalisées d'où la nécessité de mettre en place une plus grande rigueur dans le travail et rajouter des contrôles propres à l'entreprise tout au long du processus de fabrication.
A la différence des autres laboratoires pharmaceutiques, Boiron ne fabrique pas ses principes actifs : il doit acheter sa matière première que sont les souches auprès de fournisseurs. La traçabilité et l'excellente connaissance du terrain sont essentielles (le cahier des charges de production et récolte est très stricte).

Voilà, vous l'aurez compris au gré de mon récit, j'ai été plus qu'emballée par ma visite. Ce fut 36 heures très enrichissantes à découvrir Lyon et à en savoir plus sur l'homéopathie.

Je ne suis pas une ultra de l'homéo. J'en donne à mes enfants et j'en prends moi-même quand j'estime que cela peut avoir un effet bénéfique sans mettre en danger ou faire durer le sentiment d'inconfort lié aux symptomes. Mon but principal reste de soulager au plus vite les maux.
Mais j'ai la profonde conviction que l'allopathie et l'homéopathie ne sont pas 2 médecines qui s'opposent mais qui bien au contrainte se complètent l'une et l'autre.

Je n'ai bien sûr pas le droit de vous donner mes remèdes miracles ici, mais l'homéo m'a bien aidé durant ma dernière grossesse et mes nausées du 1er au dernier jour, elle nous a aussi sauvés de nuits chaotiques, d'épisodes de transit difficile, de périodes dermatologiques compliquées, soulagé quelques courbatures et bleus et atténué les effets dévastateurs de certaines réactions allergisantes.
J'ai dans ma bibliothèque Le guide familial de l'homéopathie, très pratique pour trouver un remède à certains maux ou en savoir plus sur les effets de certaines souches. Je n'ai pas lu d'un trait mais je m'en sers de référence quand j'ai envie de traiter un problème chronique et que les remèdes classiques n'ont pas montré leurs effets.


Si vous êtes intéressés par l'homéopathie ou que vous avez envie de consulter un professionnel de santé, je vous recommande de consulter le site du Syndicat National des Médecins Homéopathes ou même de contacter le Service Information Boiron qui vous indiquera la liste des praticiens autour de chez vous.

Bon à savoir : La formation en homéopathie s’adresse essentiellement aux professionnels du monde médical ou para-médical, c’est-à-dire les docteurs en médecine, les sages-femmes, les chirurgiens-dentistes, les pharmaciens ou les vétérinaires. A l’issue de leur cycle universitaire, les étudiants de ces différentes disciplines peuvent également s’orienter vers une formation en homéopathie et intégrer un institut agrée par l’état. Il faut en outre savoir que seuls les médecins, les dentistes, les sages-femmes ou les vétérinaires ont le droit de prescrire des médicaments homéopathiques au terme de leur formation. Les autres étudiants obtiennent quant à eux une attestation de fin d’études ou un certificat en homéopathie qui les limite exclusivement au domaine du conseil.
Un homéopathe est avant tout un spécialiste de la santé. Ne l'oublions pas!

Pardon pour ce billet un peu long, mais j'avais vraiment envie de partager avec vous mes découvertes et connaissances autour de ce sujet.
Désolée également pour le peu de photos personnelles (enfin si de mes pieds!) mais industrie pharmaceutique oblige, pour des questions de sécurité, secret industriel et réglementation du médicament, nous n'étions pas autorisés à photographier nous-mêmes.

                                            

Dernière chose : si vous avez des questions, n'hésitez pas à me les poser, j'essaierai d'y répondre et sinon je mettrais mes contacts de choc Anne-Cécile et Julia sur le sujet.
J'en profite aussi pour les remercier toutes les 2 pour cette chouette visite!
Voilà c'est fini, j'arrête là pour aujourd'hui!!!!

Ah si, je vous laisse avec cette scène de La Crise à laquelle je n'avais rien compris à l'époque mais si parlante aujourd'hui après ma visite!!!

EDIT : J'ai oublié de rappeler également que menthe et homéopathie ne faisaient pas bon voisinage, tout comme le café ou le thé  car il speuvent ralentir la diffusion du principe actif. Il vaut mieux donc prendre le sgranules à distances de ses produits (entre 20 à 30 minutes si possible).
Autre petite précision : pas besoin de laisser fondre forcément les granules sous la langue, le traitement agit même en l'avalant ou en le diluant dans l'eau. La seule différence c'est la vitesse de pénétration du principe actif dans le système ciculatoire, plus rapide en les laissant fondre.
Pas besoin non plus de les prendre à heures fixes pour que les granules soient efficaces, il faut cependant respecter la posologie assez précise (tranches horaires, jours fixes...) et privilégier les prises à distance des repas.
Et si vous avez peur d'oublier les prises, il existe OméoMémo, une super application qui se rappelle pour vous de votre traitement!

Rendez-vous sur Hellocoton !

Commenter cet article

FaydeFlo 03/10/2016 11:09

Centésimale Hahnemanienne ^^ youhou qui c'est qui va briller en société... bon au moins devant le portail de l'école ^^ ici on pratique l'homéo en plus du reste, dans tous les cas je vénère Camilla et Alium... et je ne parle pas du dieu Arnica qui par simple secouage de la dosette réussit à diminuer les décibels des culottes courtes ;) Merci pour cet article toujours sympa de voir de l'autre côté du miroir. Belle semaine qui commence les Whatelse !

Mamanwhatelse 03/10/2016 11:54

ah ah ah ici aussi la simple vue de la disette d'arnica suffit à faire cesser de couler les larmes!!!! ;-)

Flo 03/10/2016 08:22

Hyper intéressant, merci beaucoup !! J'utilise beaucoup l'homéo, tant pour mes enfants que pour moi. J'aurais adoré visité les laboratoires...
Par contre y'a un truc que j'ai pas compris. Tu dis : "plus le nombre de CH est faible, plus la granule ou globule est concentrée en teinture mère et plus le nombre est faible, plus elle est diluée."
Plus le chiffre CH est petit, plus c'est concentré ou plus c'est faible du coup ?
Merci en tout cas !

Flo 05/10/2016 08:13

parfait, réponse très claire, j'ai enfin compris !!Merci

Mamanwhatelse 03/10/2016 08:52

plus le chiffre du CH est petit, plus c'est concentré car moins la teinture mère a été dilué. En fait le chiffre devant le CH correspond au nombre de dilution effectuée : 1CH = 1 dilution, 2CH = 2 dilutions.... J'espère que j'ai été plus claire! N'hésite pas à me le dire!!!

Bobine 30/09/2016 10:58

Désolée, je n'aime pas trop polémiquer et habituellement quand je ne suis pas d'accord je passe mon chemin mais je trouve qu'une telle opération marketing venant d'un laboratoire qui est censé produire des "médicaments" est assez scandaleuse (autant la promotion d'une poussette ou d'un mouche bébé m'indiffère mais là on parle de produits délivrés par des professionnels de santé).
"toujours est-il qu'il est intéressant de connaitre les coulisses de fabrication et ce qu'il y a derrière ces petites tubes pour se forger une vraie opinion."... Une vraie opinion viendrait de quelqu'un qui serait venu de façon indépendante visiter le site. Mais il suffit de taper "boiron etude" dans Google pour comprendre que Boiron n'est pas le roi de l'indépendance.

Mamanwhatelse 30/09/2016 12:43

Je ne vante les mérites ni ne fais de la pub pour aucun médicament. J'explique simplement le processus de fabrication tout comme je l'ai déjà fait sur ce blog avec des visites de biscuits BN ou de la vache qui rit.
Moi je trouve justement qu' à une époque où on jette le discrédit sur les laboratoires pharmaceutiques, plutôt honnête et courageux de leur part d'ouvrir leurs portes... mais je comprends ton point de vue. Après cite-moi un seul labo pharmaceutique indépendant... et encore une fois, j'ai bossé plus de 8 ans dans cette industrie, je sais donc exactement de quoi je parle....

EMILIE 30/09/2016 10:43

Super article merci !

Mamanwhatelse 30/09/2016 12:43

merci à toi de l'avoir lu!

Sofinet 30/09/2016 09:48

Comme toi, j'utilise ponctuellement l'homéopathie... Ton article est passionnant.
Merci

Mamanwhatelse 30/09/2016 12:44

merci!!!!