Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Retrouvez-moi ici

   

mamanwhatelse@gmail.com

  

Publié par Mamanwhatelse

Il y a les jolies photos là-bas et les mots doux ici. Il y a parfois des plaintes aussi mais la plupart du temps je veux qu'ici, ce ne soit que positive attitude, sourire et bonheur.
Mais aujourd'hui, j'ai besoin d'écrire pour sortir ma peine, vider mon désarroi, chasser ma stupeur et ma culpabilité.

Depuis le début de l'après-midi, je suis mortifiée. Sonnée. Désemparée.
Comment ces 2 êtres que j'ai porté, mis au monde, chéris, adorés, soignés, bercés, peuvent en arriver là?
Eux à qui je donne tout ou presque et certainement trop.
Eux à qui je consacre presque 100% de mon temps.
Eux que je soutiens, encourage, réconforte.

Je ferme les yeux et je revois cette scène encore et encore.
L'un, coincé contre un mur, les pieds levés pour taper. L'autre, la hargne dans les yeux, les lèvres pincées, les poings serrés pour frapper sans s'arrêter.
Je les vois se battre comme des inconnus. Il n'y a plus de frère, plus de famille. Ils frappent. L'un comme l'autre, l'un un peu plus que l'autre, l'un contre l'autre.

Puis je me vois moi, ma furie, ma colère, mon horreur, mon incapacité à les séparer avec ma seule voix. Et ce bras, ma main qui s'abat sur leurs joues, cette gifle que je m'étais jurée de ne jamais donner...

Et après? Après la honte, au milieu de ce restaurant, devant mes amies présentes, les inconnus autour... la peur d'être jugée, pointée du doigt et le tournis sans fin, l'envie de punir, le besoin de marquer le coup.
Jamais je n'ai ressenti un tel bordel dans ma tête. C'est comme si je n'étais plus moi. Comme si mon esprit et mon corps s'étaient séparés en quelque seconde : le premier observant le second totalement déchaîné.

Totalement perdue, mortifiée par la honte, désespérée par le comportement de mes enfants, tétanisée par ma réaction excessive et non maîtrisée, terrorisée par la vision de mes 2 enfants en train de se battre, j'ai pris mes clics et mes clacs et je me suis enfuie, Mister E et Little B sous le bras.
Oui enfuie, il n'y a pas d'autres mots.

Lutte fratricide

Fâchée et/ou craignant ce que j'allais bien pouvoir dire, je ne leur ai quasiment pas adressé la parole de l'après-midi, juste pour répondre à leurs besoins vitaux.
Je suis désemparée. Je ne sais pas comment réagir. Punir, marquer le coup?
Si ça n'était que la première fois....mais un incident du même type a déjà eu lieu pendant leur séjour chez leurs grands-parents il y a quelques semaines...
On envisage avec Papawhatelse pour le mois à venir toute une série de petites corvées à faire à 2, pour que le lien se recrée, pour qu'ils se resoudent et s'entraident. Est-ce que cela sera suffisant? Je ne sais pas. On verra.

Qu'est-ce que j'ai raté? Qu'est-ce que j'ai mal fait? Pourquoi en sont-ils là aujourd'hui? Que dois-je faire? Pourquoi un tel mal-être entre eux? Des questions sans réponses j'en ai des tonnes en tête et il va me falloir plus d'une nuit pour régler tout ça.
J'aurais souhaité que cette dernière journée de vacances ne me laisse pas ce goût amer en bouche. J'ai cette boule en travers de la gorge qui ne passe pas.
Mais demain c'est la rentrée, il va falloir retrouver un peu de courage, sourire et leur donner envie d'y retourner.
Haut les coeurs. C'est si dur d'être parents.

Merci à Cynthia, Isa, Virginie, Fred et Aurélie pour leur bienveillance. Vos mots m'ont fait un bien fou!!

Lutte fratricide

PS : en attendant, le plus grand a fait quelques lignes d'écritures... ça ne peut pas faire de mal ;-)

Rendez-vous sur Hellocoton !

Commenter cet article

ces doux moments 02/09/2016 18:33

Ma chère Aurélie,
J'ai beaucoup de tristesse à lire ta peine comme j'en ai eu quand je t'ai vue si mortifiée mercredi. J'aurai voulu te serrer dans mes bras et te dire que ce n'était pas grave, qu'on avait toute pu connaitre cela un jour avec nos frères, nos soeurs ou nos enfants. je dois t'avouer qu'ayant été longtemps fille unique, je n'ai pas connu les disputes entre frère et soeur et que je suis assez démunie quand mes deux enfants se disputent. Et puis un jour j'ai compris que c'était aussi très important dans leur cheminement, qu'ils ont parfois aussi besoin de cela pour se construire. Evidemment, ils se disputent vraiment très peu et ont une certaine bienveillance l'un envers l'autre. Mais tes garçons même s'ils sont très proches vont entrer dans une phase où ils vont avoir besoin de se différencier. Et parfois cela peut passer par des crises de violence qu'il faut essayer de comprendre pour éviter qu'elles ne se reproduisent. Je pense qu'une petite discussion avec leur papa pourrait être utile afin qu'il leur explique qu'entre garçons il ya d'autres moyens de montrer son désaccord. Chacun a son univers et en même temps ils peuvent partager des choses en commun sans pour autant entrer en compétition.
La vie de parent n'est pas un long fleuve tranquille mais tu sais que tu peux compter sur des amies blogueuses bienveillantes. <3

Nat alou 02/09/2016 11:09

<3 <3 <3

fannou 01/09/2016 18:38

Mega schmoutz....Je penche plus pour les corvée et re créer le lien....à mon avis les lignes d'écriture....tu connais la raison de la dispute ? Hésite pas à re dire des mots d'amour....(ma solution bagarre, encore plus d'amour) genre j'aime autant machin que bidule, et à ré affirmer que la violence n'est pas toléré dans votre famille, qu'ils ont eu un comportement inadapté et que cela ne peut pas se reproduire....Nous on a eu le problème à l'école avec en plus un désaccord avec la maitresse. La violence ne peut pas être toléré même un peu....ce sont les animaux qui tapent....pas les humains...Courage. Je pense à toi

So 01/09/2016 14:48

coucou j'adore votre blog et votre façon de si bien mettre les mots sur des situations qui nous dépassent quand l'affectif passe avant le raisonnement, je me souviens de bagarres entre mes deux frères ainés ma mère en était très triste mais ne laissait jamais passer sans réaction par contre elle les séparait et leur expliquait qu'ils joueraient seul si il n'y a pas d'entente elle soupirait aussi souvent que les filles c'est pas pareil!
par contre je ne pense pas que faire des corvées ensemble soit une si bonne idée ,ils ont simplement besoin de faire des activités séparés, de relacher la pression surtout que nous parents,école nous attendons beaucoup d'eux ,ce ne sont que des enfants en construction...

Lily59 01/09/2016 11:57

Ton billet est émouvant, et je crois que les commentaires vont te faire du bien. Moi j'ai juste envie de te dire : CE N'EST PAS GRAVE. Lâche un peu prise, prends du recul. Des bagarres dans une fratrie, c'est courant, et presque normal pour se construire. certes, il faut poser les limites de la violence physique, pour éviter qu'ils ne se mettent en danger, mais pour le reste, il ne faut pas dramatiser. Très sincèrement, je ne pense pas que ça mérite que tu aies autant de peine. Tout cela n'engage en rien l'avenir... Il y a des familles qui étouffent tous les conflits, les empêchent de s'exprimer, et dont les enfants n'auront que des rapports très distants à l'âge adulte... et comme cela est justement souligné dans les commentaires, il y a aussi des frères bagarreurs qui finalement seront très proches à l'âge adulte...

Lorelei 01/09/2016 09:21

Avec deux garçons, tu te doutes bien que j'ai moi aussi des scènes comme ça à la maison, et que souvent, je suis scotchée par leur violence.
Le conseil que j'ai envie de te donner, c'est un conseil que je déteste qu'on me donne : Laisse le temps passer.
Chez nous, c'est par phases et ça fait du bien quand ça s'arrête.
Je leur demande aussi d'apprendre à se mettre chacun dans une pièce différente quand ils sentent la colère monter, pas toujours efficace, mais ça marche parfois. Courage!

Cécile 01/09/2016 07:26

Comme je pense fort à toi.
J'ai aussi assisté à une ou 2 bagarres des garçons. Avec 4 à la maison, ce n'est pas surprenant qu'ils tentent ce mode d'échange quand ils ne trouvent pas les mots pour régler leurs comptes. A chaque fois ça m'a tétanisée et je les ai séparés en leur disant (hurlent ?) que la violence était la pire solution pour régler leurs problèmes. Plutôt que d'essayer de les faire coopérer, je les separais en leur disant qu'ils pourraient rejouer ensemble quand ils seraient capables de ne plus se bastonner. Et au bout de peu de temps ils venaient me supplier de pouvoir être ensemble. Excuses réciproques exigées avant d'accepter. En fait ils s'adorent tes garçons et ne tiendront pas longtemps séparés... Même si ça peut aussi leur faire du bien de se retrouver seuls pour une heure ou 2
Je t'embrasse fort

Maman Poule et Cie 01/09/2016 07:17

Je ne sais pas si ce que je vais vous dire vous aidera mais je l'espère.
Mes cousins se sont énormément battus quand ils étaient jeunes et même ado. J'ai assisté à des scènes comme celles de vos garçons, des bagarres très violentes qui me faisaient peur (et pourtant, j'ai 3 frères et soeur, les disputes je connais).
Aujourd'hui, il habitent à 10mn l'un de l'autre, partent en vacances ensemble, passent leur week-end ensemble et sont inséparables. Plus de disputes, plus de coups, juste l'amour fou de deux frères.

Julie 01/09/2016 00:43

Et bien moi je vais te dire qque chose de différent. J ai un petit frere avec qui j ai grandi. On a 3 ans d écart, enfants ont se disputait peu car on etait tres different et on avait pas trop de point en commun. Aujourd'hui, on a eu nos enfants en même temps et des situations similaires et pourtant aucun complicité. On se voit max 2 fois par ans et nos enfants sont tres peu lié. J ai souffer énormément de cette situation et ca me fait toujours un peu mal.... Si il se disputent avec temps de coeur, c est qu ils veulent la même chose et donc aime les mêmes choses....
Je sais vraiment pas si tu comprends mon point de vue mais ces disputes font partie de la communication.

Emma 31/08/2016 23:36

Bonsoir, dites vous bien que vous n'avez rien fait de mal, bien au contraire. Mes 2 fils ont 14 et 12 ans, et après une période idyllique dans la petite enfance où ils jouaient en permanence ensembles, il y a eu une phase où ils ont eu besoin de se différencier avec bagarres à la clé. Une psy m'avait conseillé de mettre des limites sur ce qui était inacceptable (par exemple on ne frappe pas) mais de ne pas me mêler de leurs querelles. Aujourd'hui ils n'en viennent plus aux mains, ils s'insultent et claquent les portes, ce qui n'est pas tellement plus agréable!! Ils ont chacun leur vie, leurs copains et leurs passions, mais à 90 % du temps, ils sont complices, rigolent ensembles, se font même des cadeaux quand ils ont des sous et veillent l'un sur l'autre. C'est mon mari qui m'a beaucoup apaisé sur ce sujet, il a 15 mois de différence avec son frère, il me dit souvent qu'il y a eu beaucoup de phases où ils ne supportaient plus, pourtant ils ne passent pas une journée sans s'appeler. Quant à la gifle, je pense que ça arrive à tous les parents d'être à bout, pour moi à partir du moment où on pose des mots dessus quand la situation c'est apaisée, franchement il n'y a rien de grave. Vous êtes de bons parents. Courage.

Suzanne 31/08/2016 22:40

Tu es une bonne maman !
Tu sais, mes poulettes ont 27 mois d'écart et elles peuvent un jour s'amuser tranquillement et s'adorer et deux secondes plus tard, se chipouiller au point que la grande griffe à sang sa petite soeur...et ça me fait mal au coeur...alors courage !

Kandra 31/08/2016 21:48

Bonsoir,
Je ne commente pas souvent mais je ne peux m'empêcher d'intervenir ! Tu as l'air d'être une super maman et c'est pour cela que tu culpabilises tant. Mais il faut apprendre à lâcher du lest ! On se demande toutes à un moment ce qu'on a raté... mais on n'est pas responsable de tout ce qui arrive à nos enfants. On ne peut que les guider au mieux.
Certes, tu as un peu dérapé et outrepassé les limites d'éducation que tu t'étais fixées mais, au moins, tes enfants ont du se dire que ce qu'ils avaient fait devait être vraiment grave pour que tu en arrives là.
Enfin, je pense que taper l'autre est, bien sûr, primaire, brutal et inexcusable mais pas anormal. Surtout à leur âge, où communiquer peut encore être compliqué et où les sentiments sont plus à vif. Ce serait inquiétant s'ils s'ignoraient.
J'avais vu un épisode de super nanny où elle faisait faire de l'escalade à 2 frères ayant des problèmes, l'un assurant l'autre pendant que celui-ci grimpait. C'est peut-être une idée. Tu peux aussi demander à la psychologue scolaire (sans forcément développer le problème) si elle a des idées d'activité pour resserrer des liens fraternels.
Comme conseillait Titia, mange un ou 2 carrés de chocolat et puise le courage nécessaire auprès de ton cher et tendre. C'est une phase, ça passera. Tu es une super maman et tes enfants ont beaucoup de chance !

La vie en Tisanie 31/08/2016 21:31

Pas vraiment de réponse à tes interrogations, ni de solutions. Juste du soutien, parce qu'on passe toutes, à un moment ou à un autre, par des phases où l'on se demande ce que l'on a pu faire de mal. Courage! je suis sûre qu'ils s'adorent!

Titia JEÀN 31/08/2016 21:25

Bonsoir.
Issue d'une fratrie de 4 enfants, les bagarres étaient fréquentes (des petites) et puis il y a eu aussi de grosses bagarres avec quelques menus blessures. Mais ce qu'il faut savoir c'est que la complicité reviendra elle revient toujours. Aujourd'hui nous sommes unis comme les doigts de la main et rien ne pourrais nous séparer même si encore aujourd'hui ca nous arrive de nous prendre un peu le bec.
Et puos sachez que vous n'avez rien fait de mal mais arrivé un moment vivre ensemble 24 sur 24 ca peut être pesant pour eux. Et votre réaction ne me choque pas vous avez été tellement stupéfaite par ce qu'il s'est passé. Et puis ca nous arrive à toutes de perdre les pédales surtout avec un si gros choc. Vous êtes une excellente maman c'est le principal, ce que pense il ne faut surtout pas en tenir compte.
Rassurez vous, offrez vous quelques chocobons et un gros calins avec Papa Whatelse.
Plein de bisous et courage vous n'en avez plus que pour 15 ans

Djahann 31/08/2016 21:25

Ne t'en veux pas. Et non, tu n'as rien raté du tout. Quand j'étais gamine, je me bagarrais souvent avec ma soeur (qui a 3.5 ans de moins que moi). On s'insultait. ça allait loin, alors qu'on s'aimait. Ma mère était exaspérée, blessée de nous voir agir ainsi et nous disais toujours que ce n'était pas normal. Aujourd'hui, elle est une jeune retraitée et nounou au domicile des familles. Et constate que c'est la même chose dans toutes les familles, même celles où les enfants sont très bien éduqués ! C'est comme si c'était un passage obligé pour s'affirmer, pour que chacun sache la place qu'il a dans la famille ou essayer d'attirer l'attention des parents. Même si cela est normal, il ne faut pas pour autant tout permettre et répéter qu'il ne faut pas taper ou insulter son frère et expliquer encore et toujours, rassurer et comme tu l'as écrit, trouver des activités où l'entraide est nécessaire. Courage, ça va bien aller !
PS : arrivées à l'âge adulte, on s'entend super bien avec ma soeur !

Marion 31/08/2016 21:18

Je comprends ta réaction, la colère, l'incompréhension, la frustration de ne pas savoir comment gerer cela. J'ai le souvenir de bagarres mémorables avec mon petit frère. Je peux même avouer sans aucune honte qu'à une époque (quand j'avais 16/17 ans et lui 3 ans de moins) je ne l'aimais pas. Je ne le détestais pas mais je ne l'aimais pas. Aujourd'hui, j'accours dans l'heures s'il m'appelle et il sait que la réciproque est vraie. Et avec le recul, c'était vrai aussi quand on était ado. Tu as deux garçons, d'âges rapprochés et ils sont sur le même territoire ... Ça semble très "animal" mais je pense que des bagarres seront inévitables ... Ils s'affirmeront aussi comme ca l'un envers l'autre.
Courage. Tu es maman, tu n'es pas parfaite, la réaction n'était peut être pas la bonne avec le recul mais sur le coup ça s'est passé comme ça et ce n'est pas très grave.
En reparler avec eux une fois que ca se sera tassé ?

Aurélie 31/08/2016 20:55

Je ne sais pas si cela va te rassurer, mais il arrive que mes 2 grands en viennent aux mains. Et pourtant ils s'adorent et s'entraident beaucoup 99,9% du temps. Après avoir été longtemps décontenancée, j'ai fini par me dire que ça n'était peut-être pas si grave. Ma grande me dit "qu'ils lâchent la soupape de sécurité ".
Ne t'en veux pas pour ta réaction. Tu étais entourée de mamans bienveillantes.
Bises

Mamanpadawan 31/08/2016 20:51

Bonjour,
Avec mon frere nous avons 2 ans et demi d ecart, inseparables et pourtant nous avons eu de tres violentes disputes vers 10-11 ans et pendant quelques annees...maintenant tout va bien mais je pense qu on ne peut pas etre tout le temos en harmonie avec son frere. Nos characteres sont differents et la notion de dominant/dominé qui s etablit dans tous les "couples" change. Tout ca pour dire qu ils doivent evidemment comprendre que c est mal (surtout dans un lieux public) et qu il y a d autres moyens de montrer son desaccord mais que les bagarres font parties du jeux aussi. Bon courage