Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Retrouvez-moi ici

   

mamanwhatelse@gmail.com

  

Publié par Mamanwhatelse

Sweet A n'a jamais été une grosse dormeuse. Comme ses frères, elle a fait ses nuits très rapidement mais son sommeil a toujours été plus léger. Idem pour les endormissements, elle a toujours eu du mal à s'abandonner dans les bras de Morphée. Se laisser aller très peu pour elle.
Mais les couchers se sont toujours bien passés, dans le calme, après un bisou à chacun des membres de la famille, une histoire, sa petite musique et la nuit pouvait commencer.

Pendant nos vacances américaines, nous avons dormi pendant 3 semaines tous les 5 ensemble dans la même chambre d'hôtel. J'étais fière d'elle car même en changeant d'endroit et de lit tous les 2 jours, elle a suivi et ça n'a pas eu l'air de lui poser de problème. Elle avait son petit monde autour d'elle pour dormir et tout allait bien.

Depuis que nous sommes rentrés, tout est devenu beaucoup mais beaucoup plus compliqué.
Le soir au moment du coucher, malgré une grosse fatigue, ce sont des hurlements et des sanglots à s'en faire péter les tympans et à déchirer mon coeur de maman.
Elle a beau être épuisée de ses journées, chaque soir, c'est le même scénario. Elle lutte, elle crie, elle pleure à grosses larmes et même en restant à ses côtés, elle ne cède pas facilement à l'appel du sommeil.
Depuis quelques jours, nous avons même des réveils toutes les nuits à 4h04 pétantes, avec reprise des pleurs et le besoin d'une présence pour se rendormir.

Dodo, l'enfant do, l'enfant dormira bientôt

J'avoue je suis exténuée. J'ai tout essayé pour la rassurer : la petite veilleuse, le rituel du soir un peu plus long que d'habitude, la porte entre-ouverte, la musique, les câlins, le biberon, rester avec elle. Rien n'y fait.
On est désemparé. Dans ces moments-là, j'en viens même à regretter notre voyage. Tout allait si bien avant. Dire qu'il y a des parents qui vivent ça depuis la naissance. On ne mesure bien sa chance que quand on l'a perdue.
Avec Papawhatelse, on en vient même à se disputer, en désaccord sur la stratégie à adopter. Je ne veux pas passer mes nuits allongée sur la moquette au pied de son lit. Il ne veut pas la laisser pleurer un peu.
Tout le monde me dit qu'il va falloir du temps, mais je suis fatiguée et tellement triste pour elle de la voir se mettre dans cet état là.
Dans une semaine, je repars dans le sud pour quelques jours avec elle et j'angoisse.
J'angoisse de penser que si tout va mieux d'ici là, on va à nouveau la chambouler avec un nouveau changement. Je tremble de me dire que si le problème n'est pas réglé, on ne va faire que l'empirer.
Alors je mise sur septembre et la rentrée : la reprise des habitudes avec les boyswhatelse, le retour à la crèche, le quotidien qui va reprendre ses droits.
Mais septembre c'est loin encore et la voir si terrifiée et perdue me fend le coeur...

Rendez-vous sur Hellocoton !

Commenter cet article

lilirose 06/08/2016 13:48

Je t'envoie plein de courage car le manque de sommeil je connais bien. Je n'ai pas d'astuces à te donner. Les miens n'ont fait leur nuit qu'à l'âge de 2.5 ou 3 ans même pour notre aîné. Comme Portelet Julie peut-être que le retour de ses frères va l'apaiser.
Je comprends tes angoisses, alors courage et des bises.

Ogresse&cie 04/08/2016 15:11

Aie. C'est un cap difficile mais qui ne doit pas faire regretter les bonheurs des vacances en famille. Chez nous c'est souvent ça aussi, quand on part un peu ensuite ca décale tout. Pas de crise mais des reveils en pleine nuit. Toutes les heures parfois pendant quelques jours. Ensuite tout rentre dans l'ordre. J'espere que ta puce aura bientot des nuits sereines avec de jolis rêves.

virginieg 04/08/2016 13:53

Notre fille nous en a fait voir pendant et au retour de vacances, pareil elle pleurait tous les soirs alors qu'habituellement elle s'endore facilement. La seule solution a été de la laisser pleurer, d'habord 30 min et progressivement elle a fini par pleurer moins. Désolé pour papawhatelse mais chez nous c'est la seul moyen pour le retour à la normale. Quand elle est malade je me léve et aprés quand ça va mieux on doit la laisser quelques jours pleurer un peu. Ca n'est pas facile mais c'est la seule chose qui marche chez nous. Et vu l'age de sweet A, je suppose que vous lui avez expliqué les choses, elle va finir par comprendre et tout rentrera dans l'ordre. Virginie

Laure 03/08/2016 17:02

Courage ! Le manque de sommeil c'est vraiment une torture ! J'imagine que tu as tout essayé mais au cas où, voici une anecdote, quand notre ainé avait 21 mois (et une toute petite soeur qui venait de naitre), il nous a fait une terrible crise du sommeil alors que c'était un bébé plutôt cool de ce côté là. Après avoir essayé plein de choses dont s'endormir sur le tapis à côté de lui, on a fini par lui dire :"Tu ne dors pas c'est pas grave, ce n'est pas obligatoire, par contre, nous la nuit on dort, donc toi tu restes dans ton lit, tu peux lire ou jouer avec un petit jeu mais on ne reviendra que demain matin !" Et bien, en qq jours, c'était résolu. J'avais acheté à l'occasion un livre de Jeanne Ashbé qui s'appelle "La nuit, on dort !"
Bon courage en tout cas ;)

lexou 03/08/2016 15:49

C'est vraiment pas facile cette situation!Crevette nous en a fait voir plus petite, de toutes les couleurs aussi.On avait tout essayé, on se disputait aussi, il n'y a que le temps qui a fait les choses.Et même encore aujourd'hui, a 6 ans le coucher est parfois compliqué.La rassurer, la dorloter, je n'ai pas de bons conseils à te donner, de trucs magiques, je crois qu'il n'y en a pas et que chaque enfant est différent.Je vous souhaite du courage, et vite de bonnes nuits!

Aurelia 03/08/2016 14:55

Bonjour, Mon fils de 18 mois m'a fait cela pendant une grosse semaine. On a allongé un peu le rituel après deux nuits à le laisser s'endormir avec ma main dans la sienne. Du coup on a remis en place un rituel un peu plus long: histoire, chanson et surtout un gros calin que tous les deux, sans papa. Ca va mieux. Et il se réveille parfois en fin de nuit. S'il ne pleure pas vraiment je le laisse, je n'interviens pas. Si c'est la crise j'y vais.
Rien de nouveau, mais tout ça pour dire que ça va passer. Courage
PS: C'est un plaisir de lire vos aventures.
Aurélia

MelleCam 03/08/2016 13:44

Il y a Aude Becquart, une spécialiste du sommeil chez les petits. 2 consultations par téléphone, le problème de l'endormissement de la fille d'une amie a été réglé en 2 jours.

Morgane 03/08/2016 11:30

Bonjour Maman What Else,
Ayant beaucoup voyager très jeune mon frère, ma soeur et moi, nous avons eu des phases difficiles au retour.
Je me souviens d'un retour de Tahiti, après 3 semaines, en 2003 (12h de décalage + une canicule étouffante) où ma soeur (2 ans 1/2), refusait de dormir.
Après avoir tout essayer, ma mère à tenter la technique de "Je laisse pleurer". Cela a durer très longtemps les premières nuits (ça m'a marqué.. j'avais 10 ans..). Au final, je pense qu'elle a compris que personne ne viendrait la "sauver", et elle a fait ses nuits à nouveau.
Mais bon, je n'ai pas de voisins, et à part ses parents, son frère et moi même, ma soeur ne dérangeait personne.
Ou alors, peut être qu'après être devenu aphone, ma soeur ne pouvait plus pleurer :p
Bon courage, cela reviendra dans l'ordre :)

Emilie 03/08/2016 10:23

Coucou je comprends je vis de temps en temps la même chose tous les 2 ou 3 mois ma puce de maintenant 30 mois me fait la même chose, elle ne veut pas le lit , elle hurle elle pleure parfois pendant plus d'une heure, ni le soir ni la sieste qu'elle passe a chouiner voir hurler a gener les voisins... Elle a toutes ses dents donc à la deuxieme crise on à été voir le medecin pour etre sur que ce ne soit pas un probleme plus grave ...
En fait non c'est juste une des phases de regression... alors pour la sieste quand c'est trop dur on l'autorise a dormir dans notre lit ou dans la tente dans sa chambre (tente chateau pour jouer a la princesse (tant qu'elle rentre dedans^^) .
En revanche pour le soir pas question de ceder, on a reculer l'heure du coucher de 19h30 à 20h et on quitte sa chambre apres le rituel d'environ 10 minutes...
Souvent elle pleure jusque 21h30 et c'est treeeeees long mais pour avoir subit depuis ses 15 mois 3 periodes comme cela je sais que ça va se calmer en 5 a 10 jours. et elle se couchera à nouveau pendant quelques mois sans soucis et avec plaisir.

Je suis comme toi je ne voulais pas être esclave du coucher de ma puce j'ai une amie qui a du attendre jusqu'au 4 ans de son fils qu'il s'endorme en etant allongée a coté de lui sieste et soir ... et je tenais à tout prix à eviter cela.

Courage à toi

Celinovnac 03/08/2016 09:55

Ici, après le déménagement dans une nouvelle ville quand G avait à peu près le même age, ça a été compliqué alors qu'avant c'était nickel...
On a fait l'interdit absolu : pour préserver notre sommeil, on a cédé et il est venu dans notre lit. Ça a duré un peu puis c'est rentré dans l'ordre... Mais je pense que sinon on aurait pu divorcer, le manque de sommeil c'est un instrument de torture...! Courage... Bises

Portelette julie 03/08/2016 09:49

Peutêtre qu'elle cherche juste ses frères au moment du coucher ... dans le Sud tu pourras les faire dormir tous les 3 et à la rentrée aussi ... Je n ai pas de solution miracle juste une idée...
En attendant une photo d eux autour de son lit leur odeur avec leur couette ou t shirt ou autres ... les appeler le soir juste pour elle qu'elle entende leur voix lui dire bonne nuit ... sinon Juliette 2 ans tout juste nous a fait la même 2soirs au retour de 1semaine de vacs ... on a augmenté les siestes dans la journée 2 au lieu d 1 elle était juste archi crevée de manière globale ... bon courage en tous les cas ....

Eva 03/08/2016 09:35

Courage!
C'est sans doute un court passage mais quand il est répété depuis plusieurs soirs et nuits... Je comprends qu'on puisse douter
Parfois avec mes garçons dans ces périodes où ils veulent remettre en question le coucher et la sérénité de nos nuits,j'ai tendance à me dire d'aller au principal: qu'est ce que je veux vraiment? Qu'ils dorment?! Quelle est la manière qui me convient pour y arriver? Et je lâche du leste en me disant que tant pis si cette fois ci ce n'est pas comme cela "devrait " l'être mais au moins tout le monde dormira et le retour à la normale se fera malgré tout.
Je le répète
COURAGE
Ne désespère pas et avise en fonction mais continue à la coucher selon le rituel habituel!