Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Retrouvez-moi ici

   

mamanwhatelse@gmail.com

  

Publié par Mamanwhatelse

Je n'oublierai jamais ce souvenir d'un soir de février où nous avions réuni les boyswhatelse pour leur annoncer que bientôt ils seraient 3.
Jamais je ne me serais attendue à autant de sourires de leur part, de joie incontrôlée et d'excitation démesurée.
A cet instant précis, j'ai pris la mesure que ce bébé surprise dont on n'imaginait même pas encore l'existence un mois auparavant était pour eux aussi un énorme cadeau de la vie.

Depuis ce jour, ces 3 là ne se lâchent plus.
Mister E. et Little B. avaient déjà un lien très fort entre eux : 20 petits mois d'écart, forcément à leur âge, ça rapproche. Alors souvent pendant ma grossesse, je m'étais demandée comment ce nouveau membre de la famille trouverait sa place entre ses frères.
Mais l'intéraction entre ces 3 là a été totale dès le premier regard. C'était leur soeur.
C'était elle qui avait faim, elle qui pleurait, elle qui voulait un câlin, elle qui avait perdu sa tétine, elle qui leur souriait à la sortie de l'école, elle qui riait du fond de son transat à leurs pitreries, elle qui faisait ses premiers pas avec eux, elle qui les poursuivait à travers la maison, elle qui les faisait arrêter de se chamailler, elle qui les réunissait dans les périodes de rivalités, elle qui voulait leur dire bonne nuit tous les soirs, elle qui se faisait réveiller par l'un ou par l'autre, elle qui d'un simple regard calmait leur colère et apaisait leur chagrin.
Elle et eux. Eux et elle. 3 enfants si différents et pourtant si complices dans une même fratrie.

Elle et eux

Dimanche midi, Mister E et Litte B ont pris le train, direction les vacances au bord de la mer chez les grands-parents.
15 jours sans eux. Début de la première grande séparation. Découverte de la première longue séparation.
Eux d'un côté, elle de l'autre.
J'ai bien vu son regard un peu paniqué, un peu perdu quand j'ai rempli leurs valises.
J'ai bien vu qu'elles ne les a pas quitté d'une semelle de toute la matinée.
On lui a bien expliqué qu'ils partaient quelques jours et qu'elle restait avec nous.
Je ne pensais pas qu'elle serait autant affecté par leur départ.

Et pourtant. La séparation fut un déchirement. Elle a crié, elle a pleuré, elle a hurlé le prénom de Mister E (un terme générique pour elle, qui sert également à appeler Little B), elle s'est accrochée aux sacs de voyage comme un petit koala à son arbre.
Je crois que si elle avait pu, elle se serait glissée au milieu de leurs t-shirts, caleçons et chaussettes, l'air de rien, ni vu ni connu, petit passager clandestin.
J'ai mis de longues minutes à calmer son chagrin, une fois ses frères partis. Je ne crois pas avoir déjà entendu de tels sanglots de la part de cette petite fille de presque 20 mois.

Elle les aime ses frères, oh oui elle les aime. Ce sont ses repères le matin quand elle se lève, le soir quand elle se couche, aux repas pour réclamer de manger comme eux, la journée quand ils s'accordent un moment pour jouer ensemble... Et la réciproque est vraie : à chaque "FaceTime" avec les boyswhatelse, j'ai droit à la même question, celle qui arrive toujours en premier : "elle est où Sweet A? Elle a fait quoi aujourd'hui?".

Elle et eux. Eux et elle. Pour toujours, ces 3 là réunis.
Parfois, je les imagine adultes, à se téléphoner, à se raconter leurs vies, leurs peines de coeurs, leurs joies, leurs galères, à boire des verres ensemble, à diner ou sortir et je souris.
Que je l'aime cette si jolie fratrie.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Commenter cet article

loumama 20/04/2016 14:53

j'adore ces fratries qui sont si unis !
Chez nous première séparation entre les 2, et elle 9 mois n'a plus voulu manger de solide de la semaine ! Aux retrouvailles, tout est rentré dans l'ordre !

Elodie 19/04/2016 20:03

Ton billet est très touchant... C'est la fratrie que tout le monde rêve de voir se créer!

Veronique 19/04/2016 18:31

Une fois de plus, ta plume si émotive, si touchante ne laisse pas indifférent. Tu peux être fière de cette fratrie si unie. A quand le départ en vacances tous les 3 ? C'est sûr c'est du boulot pour papi et mamie !
Merci Aurélie pour ce si joli texte.

Oph 19/04/2016 17:37

Quel doux billet et qu'elle tendre fraterie!

lexou 19/04/2016 17:07

Et bonnes vacances aux garçons!!!

lexou 19/04/2016 17:07

Ma soeur va avoir le troisième, alors que le second n'a que 17 mois, le premier 4 ans.Ca va être sport mais au vu de la complicité déjà entre ses deux garçons ca va être chouette à voir!

Quatre enfants 19/04/2016 16:58

Exactement pareil ici ... Tous les matins, les jumeaux ouvrent les portes de la chambre des grands en espérant qu'ils soient rentrés. Tous les matins je dois leur répéter qu'ils sont en vacances, et tous les matins la déception est terrible !

Suzanne 19/04/2016 16:49

Que c'est beau tout cet amour ! Et du coup je pense à ma propre fratrie : 3 enfants également, 2 soeurs et le petit dernier. On s'est chamaillé mais qu'est-ce qu'on s'aime ! Aujourd'hui on s'appelle souvent pour raconter nos vies et on se retrouve chez les parents même si avec nos familles respectives c'est un peu camping mais ça fait du bien !!.

Gigi 19/04/2016 16:48

Mon fils a vécu la même chose avec sa grande sœur: 1ère séparation l'été dernier à 2 ans (ma grande 5), le même déchirement que pour ta fille, des cris, des larmes....On a retenté 6 mois plus tard et ce fut pire: pas de larmes ni de cris mais un petit garçon totalement déprimé. Il n'a retrouvé sa joie de vivre qu'à la minute où il a retrouvé sa sœur. Moralité, je ne le referai plus pendant quelques temps, jusqu'à ce qu'il soit à même de "surmonter" la séparation, tellement il m'a fait de la peine. Courage donc.

Muriel S. 19/04/2016 16:43

Oh la la j'ai failli pleurer... C'est une très jolie fratrie :')

marine 19/04/2016 16:30

Vivement n°2! c'est pour ca qu'il est là lui... j'adore j'en rêve. J'ai eu ça avec mes freres (proches et moi un peu moins) et on s'adore toujours! bizes

Stassia 19/04/2016 16:24

Merci. C'est un très joli texte qui décrit leurs liens. Merci...