Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Retrouvez-moi ici

   

mamanwhatelse@gmail.com

  

Publié par Mamanwhatelse

J'ai toujours été plutôt cool avec les bobos et autres maladies de Mister E. et Little B. (à l'exception de celle-ci mais c'est un peu particulier).
Je n'ai jamais été une angoissée, à téléphoner au pédiatre pour un rien (quand je dis rien je pense à un 37,9 de température ou à une rougeur sur la fesse!), à filer aux urgences pour un nez qui coule ou une plaie un peu profonde.
Je ne suis pas non plus comme ça avec Sweet A., mais ma coolitude s'est un peu évaporée.
Je n'appelle toujours pas mon pédiatre pour des broutilles mais je cogite plus de mon côté, je scrute les signes, j'étudie, j'analyse, là où avant j'aurais jeté le sujet par-dessus l'épaule, en me disant "on verra bien!" et je serai passée à autre chose. Là je ressasse.
On va dire que je suis inquiète (c'est mieux qu'angoissée, plus péjoratif). Cela ne m'empêche pas de dormir (heureusement!) mais j'y pense régulièrement.
Ces 7 derniers jours ont d'ailleurs été particulièrement éprouvants : 5 jours de fièvre à 40, des nuits à hurler, des symptômes qui n'évoluent pas... rien, rien juste de la fièvre inexpliquée... 40.2 ou 39.9 ou 40.0 comme ça sans raison...

D'habitude on dit justement qu'au 3ème enfant, on devient plus zen, on relativise. Moi c'est plutôt l'inverse.
Est-ce parce que c'est une fille? Mon troisième bébé? Ma dernière, mon tout petit?
Est-ce parce que je suis à la maison et que je ne l'ai encore confié à plein temps à personne?

Sans faire de psychologie de bas étage, je crois que tout a commencé dès son 3ème jour à la maternité, la veille de notre retour à la maison avec ce fucking test d'audition.
Je n'oublierais jamais quand la sage-femme est entrée dans ma chambre, m'a rapidement expliqué le protocole, branché Sweet A et qu'on a regardé la courbe.
Cette p*t**n de courbe qui refusait de grimper (malgré mes injonctions silencieuses) et qui signifiait, comme me l'avait bien expliqué la nana (la seule chose qu'elle ait d'ailleurs expliqué cette nulle), que Sweet A. ne réagissait pas aux sons qu'on lui envoyait.
Un, puis deux, et 3 essais plus tard, c'était toujours aussi plat.
Et puis elle a remballé son matériel, m'a dit que le test n'était pas bon, qu'il fallait réessayer demain.
Bonsoir, bonne nuit. 3 petits tours et puis s'en va.
Vous la voyez mon angoisse?
Bourrée aux hormones, je me suis effondrée en larmes. Ma fille était sourde. Elle n'entendrait jamais ma voix. The end.
Papawhatelse au bout du fil a essayé de me rassurer et me réconforter en faisant des recherches sur internet. Il avait beau me dire que ce test n'était fiable que dans très peu de cas, rien n'y faisait.
J'ai noyé mon chagrin dans le chocolat (heureusement qu'il était là!) et j'ai passé ma nuit à claquer la porte de ma salle de bains et faire tomber des trucs au sol pour voir si Sweet A. sursautait et réagissait au bruit.
Une dingue. Une folle furieuse.
Si elle réagissait, je recommencçais pour vérifier que ça n'était pas un coup de bol.
Si elle ne réagissait pas, je claquais plus fort encore....
Ma fille a du se dire que sa mère était complètement timbrée à l'empêcher de dormir comme ça.

Maman inquiète

Le lendemain, rebelote, on a refait le test, avec Papawhatelse à nos côtés cette fois-ci.
La sage-femme avait changé. Plus gentille, plus pédagogue et plus diplomatique, elle nous a expliqué les tenants et les aboutissants. Le fait que ce test était tout nouveau, qu'il ne marchait pas dans tous les cas, qu'il fallait un personnel bien formé, que les oreilles des tout-petits étaient parfois encore encombrées de liquide amniotique ce qui pouvait ralentir le stimuli et qu'une non réaction aux stimulations ne signifiait pas une surdité.
Résultat : le test était toujours non concluant mais j'étais rassurée même si pas complètement sereine.
Tout s'est résolu 15 jours plus tard par un nouveau test à l'hôpital dans une unité spécialisée, avec une infirmière, outrée de la façon dont cela s'était passé pour nous.
Tout allait bien pour Sweet A., elle entendait parfaitement.
Fin de l'histoire.

Mais ce moment a laissé des traces, insidieusement, sournoisement... Ma sérénité de maman a été chamboulée et je le ressens encore aujourd'hui. J'ai du mal à me raisonner sur des symptômes inquiétants mais tout à fait classiques. Je suis prête à partir sur un coup de tête aux urgences, ma fille sous le bras.
Heureusement, Papawhatelse est là, la tête froide du couple, pour me faire redescendre en pression et me ramener à la raison avec des faits concrets.

Vous allez croire que je me fiche de Mister E. et Little B. mais non bien sûr. Mon inquiétude est différente, elle porte sur d'autres choses que la santé maintenant qu'ils sont plus grands.
Avec le recul, je dirais que l'inquiétude est saine, normale, compréhensible tant qu'elle est raisonnée.
Etre parent, c'est être inquiet. C'est un des bagages qu'on te colle sur le dos en même temps qu'on te met ton bébé dans les bras à la naissance.
Il faut juste apprendre à vivre avec et à garder la tête froide et à ne pas se laisser déborder par ses émotions.
Facile quoi. Mais qui a dit qu'être parent, c'était facile, hein??! ;-)


PS : en soi, ça n'aurait pas été la fin du monde que Sweet A. soit sourde, je n'ai rien contre le handicap, mais on ne souhaite évidemment pas ça ou quoi que ce soit d'autre pour son enfant.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Commenter cet article

Lauriane 27/11/2016 20:17

La lecture de votre témoignage m'a fait du bien. Cela me fait me sentir moins seule quant à mon inquiétude de maman qui flippe face à certains "bobos" qui ne permettent pas un diagnostic direct et évident... Merci pour cet encouragement à relativiser, savoir garder son sang froid, être patient...c'est le moins que l'on puisse offrir à nos marmailles; du discernement et de l'optimisme!

Isabelle de Guinzan 18/07/2015 19:00

Je te comprends tout à fait, c'est sûr qu'une mésaventure de ce genre ça peut laisser des traces... J'attends mon premier enfant et je compte moi aussi sur le papa pour garder et m'aider à garder la tête froide ;)

Capu 11/07/2015 14:20

Quelle flippe poulette... Je ne savais pas du tout que tu étais passé par cette épreuve... J'en suis désolée.... Je pense bien à toi!

Kat 11/07/2015 12:01

Quelle angoisse...Je suis une maman inquiète et j'ai un fils unique alors...Bon weekend après toutes ces émotions.

Sonia 10/07/2015 16:46

J'ai eu la même mésaventure à la maternité pour ma 2e. L'une des oreilles ne réagissait pas au test... Par contre, on avait dû mieux m'expliquer qu'à vous car je n'étais pas du tout inquiète ... Je savais que du liquide amniotique pouvait empêcher l'"écho" et ma fille réagissait aux bruits du quotidien ... On a refait un test quelques jours plus tard lors d'une visite et tout était ok...
Sinon, chez nous, 3 enfants en crèche et 3 premiers hivers un peu difficiles entre rhino, otites et bronchiolites (pour l'aîné uniquement) mais bon, il faut prendre son mal en patience et tenir bon...

lexou 10/07/2015 14:05

Je suis du genre très inquiète, même si j'essaie de relativiser, la première fois que l'école m'a appelé pour me dire "votre fille est tombée, elle saigne à l'arcade on doit appeler les pompiers" j'ai pleuré de panique ...bref...ce genre de truc ne se commande pas de toute façon, nos enfants sont notre chair c'est aussi une question de caractère je crois

cece 10/07/2015 11:40

Bonjour,
Je suis aussi beaucoup plus inquiète pour mon 2eme enfant. C'est vrai qu'elle est plus malade que la 1ère et a été hospitalisée à 3 mois pour une bronchio, ce qui m'a pas mal perturbée même si ce n'est pas grave en soi. Je crois aussi que la fatigue générale joue un grand rôle : avec plusieurs enfants, on enchaîne les périodes de maladie des uns et des autres sans en voir la fin.
J'ai aussi eu droit à ce fichu test d'audition qui ne fonctionnait pas pour une oreille. Ils sont venus le refaire le lendemain (personnel pas très pédagogue non plus!!!), et c'était bon. Toutes ces inquiétudes inutiles, tout çà car les explications ne sont pas données ou données à la va-vite comme si nous ne pouvions pas comprendre.
Bonne journée!

Altermaman 10/07/2015 11:37

Je comprends bien, ma fille a 10 mois et n'a jamais été malade. Elle a eu de la fièvre pour la première fois il y a quelques jours et je me suis sentie toute "inquiéte" comme tu dis ;) Sur le coup j'ai tenu bon mais quand ça a été mieux je me suis rendue compte que ça m'avait quand même chamboulé ce premier moment de doute.
Je n'avais pas entendu parler de ce test, j'étais dans une maternité super physio où ils embêtent le moins possible le bébé j'ai eu de la chance. Mais je crois bien que j'aurai fait la même chose que toi en faisant du bruit j'avoue !!

A bientôt, et merci pour ton blog il est très agréable à lire

bouDU 10/07/2015 11:00

Tu viens de me ramener 3 ans et quelque en arrière. Mon roi a fait une otite céreuse carabinée, né en août, et ce n'est qu'en février que je m'en suis rendue compte. Il avait perdu plus de 70% aux deux oreilles. J'ai tout bien fait comme toi, à jeter des trucs par terre et claquer des portes, terrorisant sa grande soeur qui elle, entendait tout. Deux jours d'angoisse absolue. A l'inquiétude, j'ajouterais la culpabilité. Parce que je m'en suis longtemps voulu de ne pas avoir senti que mon tout petit perdait peu à peu son audition. Comme toi, ce ne fut rien de bien grave, un petit retard de langage qui aujourd'hui est oublié. Je te le redis, nous sommes des super mamans. (et papas !) Il en faut plein de force et d'énergie pour aimer et élever ces pioupioux. Bisettes à la plus jolie

Mezémamalo 10/07/2015 10:49

Entièrement d'accord avec toi, j'ai ce même sentiment pour ma p'tite dernière... oh non c'est loin d'être facile ;-) mais on s'accroche !!! des bisous

oph 10/07/2015 10:24

je croyais être plutôt cool. Mais le jour de ses 3 mois mon arbrisseau, son 1er jour complet à la crèche, je le récupère dans un triste état. Dans la soirée il monte à 39.8, doliprane, je reprend sa température 1 heure plus tard : 40.2°. Je le juge encore petit, alors nous décidons de partir aux urgences un peu embêtés d'aller engorger les urgences... Et puis en arrivant tout va très vite : sa fontanelle est gonflée, on nous fait sortir, ponction lombaire, sonde urinaire... c'était finalement une méningite virale donc rien de grave, mais le ciel nous est tombés sur la tête lors de sa prise en charge aux urgences, et évidemment ça a des conséquences aujourd'hui sur notre parentalité!

koomy 10/07/2015 10:10

C'est fou comme nos chemins se croisent et se ressemblent. J'ai vécu exactement la même chose pour l'audition et aussi pour les 5 jours de fièvre avec une descente à 35! Contente que sweet A aille mieux

Sophie 10/07/2015 09:24

Moi c'est la varicelle à 25 jours + une 3 bronchiolite en 8 semaines nécessitant des hospitalisation de 2 jours à chaque fois qui ont eu raison de ma zénitude !

Peg 10/07/2015 09:03

Mon gynécologue ma dit un jour plus on a d'enfants plus on conscientise nos responsabilités, résultats : on vit constamment la peur au ventre.... Courage !

Tse_ea 10/07/2015 08:42

La même ici!! Ce fichu test d'audition à 36h puis 48h de vie négatif... C'est pas grave, rdv dans un mois avec l'orl pour vérifier! Un mois à stresser à surveiller si elle réagit, à fondre en larmes chez la généraliste qui essaye de me rassurer comme elle peut, ma sage-femme aussi m'a dit que dans 50 % des cas, le test négatif était en fait erroné... Alors certes si elle avait vraiment eu un souci, la prise en charge aurait été rapide, mais là cela a juste été un mois d'angoisse.
Bref, elle entend bien, à un RGO tout pourri mais sinon ça va (enfin c'est juste une grande râleuse, genre je suis la numéro 3 ne m'oubliez pas! On ne risque pas!!!).

Lili et ses filles 10/07/2015 00:33

Il nous est arrivé la même chose avec ce fichu test d'audition, qui ne passait pas dans une oreille pour ma numéro 2. Je comprends parfaitement ton angoisse !!! Nous, on a du attendre qu'elle ait un mois, prendre un rdv spécifique dans un autre hôpital pour faire un test approfondi, et même si le discours était plutôt rassurant dès le début (c'est apparemment effectivement assez fréquent que le test ne fonctionne pas ... ici, probablement conduits auditifs trop petits), pendant un mois j'ai scruté ma fille dans tous les sens, pareil, on claquait les portes, on parlait un peu fort pour la faire sursauter ... Bref, au final, test normal, mais on a quand même dû faire tout le protocole jusqu'au bout, avec en plus du 2ème test, une séance où ils font écouter un tas de bruits ambiants au bébé. J'ai trouvé ça plutôt anxiogène, même si contente que si problème éventuel, cela puisse être détecté le plus tôt possible ...

Je te rejoins parfaitement sur ta conclusion, être parent, c'est être inquiet, tout le temps.